Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - L'information sur les trains liO Occitanie passe désormais par France Bleu

-
Par , France Bleu Occitanie

La SNCF et France Bleu Occitanie s'associent, à partir de ce lundi 11 janvier, pour mieux informer les voyageurs des trains régionaux. Détail avec le directeur de la SNCF Voyageurs en Occitanie.

Philippe Bru, directeur régional de SNCF Voyageurs en Occitanie
Philippe Bru, directeur régional de SNCF Voyageurs en Occitanie © Radio France - France 3 Occitanie

Mieux informer, plus vite, et toucher davantage de public. La SNCF a choisi la radio, pour communiquer sur l'état du trafic ferroviaire dans la région. "L'objectif est d'être transparent, de permettre à tous de voir en direct ce qu'est l'état du trafic" a expliqué Philippe Bru, le directeur régional de SNCF Voyageurs, sur France Bleu Occitanie.

Grâce à ce partenariat, l'information sera amplifiée aux heures de pointes, avec des points "_tous les quarts d'heure_s" sur France Bleu Occitanie "entre 6h et 9h, et entre 16h et 19h".

"Dans 92% des cas, les trains sont à l'heure."

La volonté de la SNCF est de mieux toucher le grand public, pas seulement les abonnés, les usagers quotidiens du train, qui savent où trouver l'information. "Nous avons beaucoup de canaux d'information" reconnaît Philippe Bru, mais il fallait mieux communiquer auprès des usagers occasionnels. Le directeur régional de la SNCF annonce par ailleurs qu'en Occitanie, "dans 92% des cas, les trains sont à l'heure".

Une fréquentation redevenue stable

Interrogé sur l'impact de la crise sanitaire sur la fréquentation des trains régionaux , Philippe Bru a reconnu que "la crise a été difficile pour tous, mais en Occitanie, nous avons la chance d'avoir un conseil régional qui croit au train". Depuis l'an dernier, il y a notamment "11% de trains en plus, et 46% de places en plus" sur les lignes de l'ensemble de la région.

Le dirigeant a notamment insisté sur la politique de petits prix, avec l'édition d'1,5 million de billets à 1 euro en juillet et août, ce qui a permis une "croissance de trafic de + 10%" pendant l'été. Mais le début d'année a été plombé par le confinement.

"Aujourd'hui on est revenu à la fréquentation que nous avions" indique le directeur régional de SNCF Voyageurs, qui invite les habitants d'Occitanie à essayer le train pour les trajets domicile-travail. Il insiste aussi sur les économies réalisées en prenant un abonnement : "l'abonnement annuel c'est la solution (...) si vous faites cinq allers-retours dans le mois, il est déjà amorti".

Un TER Occitanie en gare du Fauga (Haute-Garonne), au sud de Toulouse.
Un TER Occitanie en gare du Fauga (Haute-Garonne), au sud de Toulouse. © Radio France - Mathieu Ferri

Des contrôles ajustés

En ce qui concerne les contrôleurs, moins présents sur certaines lignes autour de Toulouse Philippe Bru explique que la SNCF "a adapté différemment [ses] méthodes de contrôle". L'accent est notamment mis sur les lignes de l'étoile toulousaine, avec de nombreux trajets domicile-travail.

Il précise que la SNCF "développé des brigades" de contrôleurs sur des trajets de moins de trente minutes, avec beaucoup d'arrêts, pour optimiser les contrôles. "Une méthode qui nous permet d'avoir des résultats", selon Philippe Bru.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess