Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'opposition au projet de déviation de la RN 88 continue au Puy-en-Velay

Ils étaient plusieurs centaines ce samedi midi à défiler dans les rues du Puy-en-Velay (Haute-Loire), pour continuer à scander leur opposition au projet de déviation de la RN 88. Un chantier dévastateur et utilisé comme un argument politique en cette campagne électorale, selon les manifestants.

Plusieurs centaines de manifestants ont une nouvelle fois exprimé leur opposition au projet de déviation
Plusieurs centaines de manifestants ont une nouvelle fois exprimé leur opposition au projet de déviation © Radio France - Claire Guédon

Plusieurs centaines d'opposants ont défilé dans les rues du Puy-en-Velay ce samedi midi, à l'appel du mouvement écologiste Les Soulèvements de la Terre. Ils ont réaffirmé leur opposition au projet de déviation de la RN 88. Une manifestation plus que politique, en cette période de campagne électorale. Opposants et candidats aux régionales n'ont pas hésité à rappeler leur opposition à la politique de l'actuel président, Laurent Wauquiez (Les Républicains). 

"Regardez à quel moment il a ressorti le projet, regardez de quelle manière il instrumentalise les sujets", s'indigne Myriam Laïdouni-Denis, conseillère régionale (Europe Écologie Les Verts) et tête de liste "L'Écologie, c'est possible en Auvergne-Rhône-Alpes" aux régionales en Isère. Pour l'élue, l'actuel président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a remis sur le tapis ce projet de déviation uniquement pour servir ses intérêts politiques, aux détriments des habitants. 

Des manifestants qui critiquent aussi la politique de Laurent Wauquiez dans son ensemble
Des manifestants qui critiquent aussi la politique de Laurent Wauquiez dans son ensemble © Radio France - Claire Guédon

"Un projet du passé", c'est ce qui revient souvent dans la bouche des manifestants. "On dézingue 150 hectares de terres pour gagner trois minutes de trajet", gronde une jeune militante. 

"On sait bien qu'il y a des élections en cours" - Pierre-Yves Maret, co-porte-parole de la Confédération Paysanne de l'Ardèche 

Pierre-Yves Maret, co-porte-parole de la Confédération paysanne de l'Ardèche, reste lui aussi cynique : "On sait bien que là, il y a des élections en cours. Donc c'est après les élections qu'on verra comment cela va se passer." 

Myriam Laïdouni-Denis et Renaud Daumas (à droite), candidats écologistes aux élections régionales
Myriam Laïdouni-Denis et Renaud Daumas (à droite), candidats écologistes aux élections régionales © Radio France - Claire Guédon

Un budget de 226 millions d'euros 

Le coût du chantier est estimé à 226 millions d'euros, un vrai gâchis pour Renaud Daumas, tête de liste "L'Écologie, c'est possible en Auvergne-Rhône-Alpes" en Haute-Loire. "On a autre chose à faire de ces 226 millions d'euros. Ça représente la construction de quatre lycées par exemple", scande le candidat. Il avoue que s'il s'est lancé dans la politique, dans ces élections régionales, c'est notamment à cause de ce projet. "Je veux replacer l'environnement, l'humain, au centre des débats", affirme Renaud Daumas. 

Un candidat écologiste qui ne manque pas de rappeler son opposition à la politique de Laurent Wauquiez : "On voit qu'il y a des gens qui sont à droite, toujours portés sur le développement économique à outrance, sur le libéralisme." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess