Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L'ouest de Montpellier fait sa "Vélorution"

lundi 11 juin 2018 à 4:42 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault

Une centaine de cyclistes et une poignée de marcheurs se sont réunis dimanche 10 juin au parc de la Peyrière à Saint-Jean-de-Védas (Hérault) pour la "Vélorution". Ils réclament plus de transports en commun et des pistes cyclables sécurisées pour se déplacer entre les villages et vers Montpellier.

Marcheurs et cyclistes se sont retrouvés en partie devant la mairie de Lavérune.
Marcheurs et cyclistes se sont retrouvés en partie devant la mairie de Lavérune. © Radio France - Marion Bargiacchi

Montpellier, France

Dimanche 10 juin, une centaine de personnes ont convergé vers le parc de la Peyrière à Saint-Jean-de-Védas (Hérault). Des cyclistes surtout et une poignée de marcheurs, partis des différentes villes et villages de l'Ouest de Montpellier comme Cournonterral, Murviel-les-Montpellier, Fabrègues ou encore Lavérune. Une zone où il est difficile de se déplacer autrement qu'en voiture. 

Marre du "tout voiture"

Ils réclament des modes de déplacements plus fluides et plus respectueux de l'environnement : plus de transports en commun et des pistes cyclables sécurisées.  "À l'Ouest de Montpellier, c'est le choix du tout voiture qui a été fait, explique Claire Cathala, présidente de Saint Jean Environnement. L'étalement urbain fait qu'aujourd'hui les gens habitent à 15, 20 kilomètres de Montpellier mais doivent toujours y aller pour travailler. Seulement, on a doublé l'autoroute au sud de Saint-Jean-de-Védas mais on n'a pensé ni aux transports en commun et encore moins aux piétons. Il faut voir tous les matins, les files de voitures pour aller à Montpellier". Elle attend "impatiemment" la nouvelle ligne 5 de tramway, qu'elle et son association souhaitent voir bordée d'une piste cyclable

Montpellier est une ville très polluée, on est épinglé par l'Europe, j'espère que cela va faire réfléchir les élus. Claire Cathala (association Saint-Jean Environnement)

Quand on vit à Fabrègues, il est difficile de circuler autrement qu'en voiture.