Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - La 3e ligne de Mettis reliera Marly à Metz et sera pour moitié en site propre

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La moitié des 10,2 km du futur tracé de la 3e ligne de Mettis sera sur des voies dédiées, contrairement aux lignes actuelles A et B du bus à haut niveau de service de l'agglomération messine, qui sont en site propre. Les élus de Metz Métropole justifient ce choix pour des raisons financières.

Le Mettis, le bus à haut niveau de service, à Metz
Le Mettis, le bus à haut niveau de service, à Metz © Radio France - Cécile Soulé

A quoi va ressembler la 3e ligne de Mettis à Metz? On en sait un peu plus depuis ce jeudi, le projet de bus en site propre a été présenté par le président de Metz Métropole, François Grosdidier et ses vice-présidents, Béatrice Agamenonne, Jean-Luc Bohl et Thierry Hory. Le tracé de 10,2 km reliera le centre-ville de Metz (depuis la caserne actuelle des pompiers entre la Porte des Allemands et la place Mazelle) au centre de Marly (près de la salle de spectacle le Nec), en passant par Montigny-les-Metz, via l'avenue Franiatte. 

Le futur tracé de la 3e ligne de Mettis
Le futur tracé de la 3e ligne de Mettis - Metz Métropole

Un coût de 65 millions d'euros contre 100 millions d'euros si tout le projet avait été en site propre

5,3 km de ce tracé sera en site propre, avec des voies dédiées, pour un coût global de 65 millions d'euros. Le gros des travaux se fera en 2023 et 2024 pour une mise en service prévue en 2025.  Les élus de Metz Métropole ont justifié leur choix de ne pas faire toute la ligne en site propre pour des raisons budgétaires. Pour que cette 3e ligne de Mettis soit en site propre, il aurait fallu débourser 100 millions d'euros. Le projet présenté par Metz Métropole coûte 35 millions d'euros de moins. Béatrice Agamennonne, la vice-présidente en charge des mobilités : "On a décidé d'optimiser les financements, le tracé ne sera pas systématiquement partout en site propre". 

Ce projet rendra quasiment les mêmes services qu'un projet en site propre 

La moitié de la 3e ligne de Mettis se fera donc sur les voies normales, avec le reste de la circulation. Mais pour le maire de Metz et Président de Metz Métropole, François Grosdidier, les usagers ne seront pas perdants : "Nous sommes sur des solutions de compromis, nous sommes sur un projet qui rendra quasiment les mêmes services que le projet entièrement en site propre". 

Une solution au rabais avec des travaux importants pour un bénéfice réduit

La future ligne passera toutes les 10 minutes, mais elle ne pourra pas éviter les bouchons, contrairement aux lignes actuelles qui ont des voies dédiées regrette le chef de file de l'opposition de gauche Xavier Bouvet : "La solution est au rabais, elle est timide, on va engager des travaux importants pour un bénéfice qui sera tout à fait réduit". Sur le papier, cette 3e ligne devrait relier en 22 minutes le centre de Marly, au centre de Metz.

Les futurs bus rouleront à l'hydrogène

Une extention de la ligne A vers l'hôpital Schumann à l'est de Metz est également prévue. Les futurs bus seront plus écologiques et rouleront à l'hydrogène, précisent également les élus de Metz Métropole. Le modèle n'a pas encore été choisi. Il y aura également deux parkings-relais à Marly. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess