Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Brittany Ferries "les deux genoux à terre" avec la quatorzaine imposée par le Royaume-Uni

La compagnie de transport maritime Brittany Ferries subit de plein fouet l'imposition par le Royaume-Uni d'une quatorzaine aux voyageurs arrivant de France. Ce sont "des millions d'euros de réservations" qui sont menacés dans les prochaines semaines selon son directeur général.

Un bateau de la compagnie Brittany ferries. Août 2008.
Un bateau de la compagnie Brittany ferries. Août 2008. © Radio France - Catherine Grain

L'annonce par le Royaume-Uni de l'instauration d'une quatorzaine pour les voyageurs arrivant de France dès ce samedi n'a pas provoqué de ruée sur les bateaux de la Brittany Ferries. "Deux ferries sont partis à 16h30 (vendredi) avec un peu plus de personnes que prévu à bord", précise le directeur-général de la compagnie de transport maritime. Mais cette mesure va porter un coup dur à l'entreprise, prévoit Christophe Mathieu. 

"Ça va avoir un énorme impact sur une activité qui était déjà dégradée" suite au confinement. Le directeur-général estime que "plusieurs millions d'euros de réservations" sont en sursis dans les prochaines semaines. 

"Tout le monde est inquiet, comment ne pas l'être ?"

Les bateaux de la Brittany Ferries sont restés à quai de mi-mars à fin juin. "On est une compagnie qui avait déjà un genou à terre, on vient de nous mettre le deuxième à terre", dénonce Christophe Mathieu. "Oui, il y a une forme d'appel au secours", ajoute le directeur-général. Selon lui, cette quatorzaine imposée par le Royaume-Uni menace la pérennité même de Brittany Ferries. 

Quand vous avez deux genoux à terre, soit on vous aide à vous relever, soit on vous met le coup de grâce. 

"Le trou qui a va être créé, on n'en sortira pas tous seuls". Il appelle le gouvernement français à "ne pas appliquer une quatorzaine aux Britanniques lorsqu'ils arrivent en France". Faute de quoi, il craint que les bateaux ne naviguent sans passager, ou presque. 

La Brittany Ferries emploie 2400 personnes en CDI et de nombreux saisonniers. "J'ai rencontré le personnel de l'Armorique, le navire qui relie Roscoff au Royaume-Uni. Tout le monde est inquiet, et comment ne pas l'être ?" conclut Christophe Mathieu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess