Transports

La CGT Cheminots de la Creuse reçue en Préfecture

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse mercredi 14 décembre 2016 à 20:15

La gare de La Souterraine devrait être automatisée fin 2018 selon la CGT
La gare de La Souterraine devrait être automatisée fin 2018 selon la CGT © Radio France - Valérie Mosnier

Une délégation de trois personnes élues de la CGT a rencontré ce mercredi la Directrice de cabinet du Préfet de la Creuse. Le syndicat s'inquiète pour l'avenir de la gare de La Souterraine et plus largement du ferroviaire dans le département.

La mobilisation de CGT pour la gare de La Souterraine commence à porter ses fruits, une délégation a été reçue ce mercredi en préfecture par la Directrice de Cabinet. Cette invitation fait suite à la lettre ouverte envoyée il y a deux semaines par le syndicat au Président de la République, au Directeur de la SNCF mais aussi à plusieurs membres du gouvernement et aux élus.

Fin 2018, le fonctionnement de la gare de La Souterraine sera télécommandée depuis St Sulpice-Laurière en Haute-Vienne explique les cheminots. L'automatisation provoquerait dans un premier temps la suppression des six postes d'agents de circulation, ces personnes que l'on voit notamment sur le quai à l'arrivée et au départ des trains. 32 personnes travaillent en gare de La Souterraine.

Une situation qu'a déjà connu Philippe Richert, de la CGT Cheminots Retraités : "A St Sébastien, quand les agents de circulation ont été supprimés, derrière les arrêts de train ont été supprimés, le guichet n'est plus ouvert qu'une demie journée par semaine, et la brigade voie a été supprimée.... soir environ 12 emplois." A La Souterraine, tout dépendra des arrêts de trains rajoute l'ancien cheminot. Le train de 6H37 va être rétabli en juillet prochain, mais trois arrêts seront supprimés, ceux de 5H37 - 10H37 et 17H37.

2.500 signatures pour la gare de La Souterraine

Le syndicat a lancé une pétition il y a trois semaines pour défendre la gare de La Souterraine, elle a déjà recueilli plus de 2.500 signatures en ligne, mais aussi grâce à la version papier "les gens ne comprennent pas, ils disent : c'est pas possible à La Souterraine!" résume Philippe Richert, les communes sont aussi en train de prendre des motions.

La Souterraine et tout le reste.... Yann Desenfant, secrétaire CGT Cheminots de la Creuse