Transports

La communauté du pays ajaccien travaille encore et toujours à l’amélioration des déplacements urbains

Par Michèle Castellani, France Bleu RCFM jeudi 22 octobre 2015 à 21:12

Un plan de déplacements urbains pour 2018
Un plan de déplacements urbains pour 2018 © Radio France - Maïa Graziani

Le chemin est encore long. La tâche est complexe. Mais la CAPA promet la mise en oeuvre d’un nouveau plan de déplacements urbains pour Janvier 2018.

Améliorer les déplacements dans le centre ville d’Ajaccio et sa périphérie ne sera pas une mince affaire. La problématique des embouteillages n’est pas nouvelle. Et les différentes mesures mises en oeuvre ces dernières années n’ont pas obtenu les résultats escomptés. Malgré tout, les élus de la communauté d’agglomération du pays ajaccien ne lâchent pas le morceau. Et ils proposeront un nouveau plan de déplacements urbains pour Janvier 2018.

L’objectif de ce “PDU” : transformer les conditions de circulation pour améliorer la qualité de vie des habitants et des usagers.

Lutter contre les embouteillages, fluidifier le trafic, améliorer le stationnement en centre ville, développer les transports en commun, ou encore rendre la ville accessible à tous. Les enjeux sont multiples et les deux prochaines années seront nécessaires pour mener à bien un projet bien ficelé.

Pour aider les élus à établir ce document de planification, la CAPA a commandé une étude.

Son coût : 130.000 euros. Emmanuel Armand, directeur général des services de la Communauté d'agglomération du Pays ajaccien explique “qu’il y a deux bureaux d’études. L’un spécialisé dans les déplacements urbains, l’autre spécialisé dans la problématique du fret et du déplacement des marchandises.” 

Emmanuel ARmand, le directeur général des services de la CAPA

En centre ville, le stationnement est l'un des problèmes récurrents. Et selon Yohann Habani, vice-président de la CAPA en charge des transports et de la mobilité, le plan de déplacement urbain devrait y apporter des réponses.

Yohann Habani vice président de la CAPA

Différentes pistes sont avancées pour apporter les meilleures solutions possibles. Et l’un des axes incontournable se nomme transport ferroviaire. Une idée évoquée par Jean-Marie Pasqualaggi, maire de Tavaco et vice-président de la CAPA en charge de la mobilité et des transports scolaires.

Jean Marie Pasqualaggi, maire de Tavaco

Vers la fin des embouteillages au sein de la communauté d’agglomération du pays ajacciens? Réponse attendue en janvier 2018.