Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La compagnie aérienne Chalair se positionne pour exploiter les lignes vers Paris et Lyon

lundi 2 juillet 2018 à 16:14 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

La compagnie aérienne Chalair, qui assure la ligne Limoges-Lyon, affiche de grandes ambitions : elle se développe et souhaite et établir sa base arrière à Limoges avec une vingtaine d'emplois. Une manière de se positionner pour obtenir les dessertes réglementées vers Paris et Lyon l'année prochaine.

La compagnie Chalair souhaite établir sa future flotte d'ATR-42 à Limoges-Bellegarde
La compagnie Chalair souhaite établir sa future flotte d'ATR-42 à Limoges-Bellegarde © Radio France - Jérôme Edant

Limoges, France

La compagnie aérienne Chalair, qui exploite la ligne Limoges-Lyon, apprécie l'aéroport de Limoges-Bellegarde. A tel point qu'elle souhaite en faire sa base arrière dans le cadre de son plan de développement et d'investissement, et ne cache pas son ambition d'obtenir la délégation de service public qui permettra d'exploiter les lignes Limoges-Paris et Limoges-Lyon à partir de l'année prochaine.

Des avions et une vingtaine d'emplois stationnés à Limoges-Bellagarde

Chalair annonce, en effet, l'achat de 4 appareils ATR 42 - de 48 à 50 places - d'ici le début de l'année prochaine. L'un de ces avions est entré en service ce lundi 2 juillet sur la ligne Limoges-Lyon, fréquentée chaque année par 77 000 passagers.

Dans ce cadre là, la compagnie aérienne affiche sa volonté d'établir cette nouvelle flotte à Limoges : appareils, équipages et maintenance seraient implantés sur le site de Limoges-Bellegarde. Selon les dirigeants de Chalair, une vingtaine d'emplois seraient ainsi créés.

Une condition : l'exploitation des lignes vers Paris et Lyon

Mais en faisant ces annonces, la compagnie ne doit pas aller plus vite que la musique. Car ces grandes ambitions sont tout de même soumises à la condition essentielle d'obtenir la délégation de service public qui permettra d'exploiter les lignes Limoges-Paris et Limoges-Lyon à compter de l'année prochaine.

Nous diviserons par 2 le tarif du Limoges-Paris" - Alain Battisti, président de Chalair Aviation

Chalair annonce d'ores et déjà qu'elle sera candidate pour obtenir l'exploitation de ces liaisons, qui seront subventionnées par les pouvoirs publics à partir du 1er janvier, et estime qu'elle déjà de nombreux atouts pour remporter l'appel d'offres. Elle s'avance même sur les tarifs, actuellement prohibitifs entre Limoges et Paris (500 à 600 € l'aller-retour) : " nous les diviserons par 2 ! " affirme le PDG de Chalair Aviation.

En faisant ces annonces dès aujourd'hui, la compagnie veut clairement mettre des atouts de son côté face à la concurrence qui ne devrait pas manquer dans les semaines qui viennent pour l'obtention de cette délégation de service public.