Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La deux fois deux voies entre Bourges et Châteauroux relancée ?

dimanche 28 octobre 2018 à 17:28 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Y aura t-il un jour, une deux fois deux voies entre Bourges et Châteauroux ? On s'est repris à y croire depuis cet été. La ministre des transports, Elisabeth Borne, interrogée par le sénateur du Cher, Rémy Pointerau, a en effet indiqué que 8 millions d'euros étaient programmés par l'état.

Le prochain tronçon mis à deux fois deux voies pourrait être entre Chârost et Issoudun
Le prochain tronçon mis à deux fois deux voies pourrait être entre Chârost et Issoudun © Radio France - Michel Benoit

Charost, France

Selon la ministre des transports ces huit millions d'euros seraient affectés à des études d'opportunités et une concertation publique serait lancée sur le projet d'une 2 x 2 voies entre Chârost et Issoudun. C'était en plein coeur de l'été, mais aujourd'hui, Rémy Pointereau, sénateur (LR) du Cher peine a obtenir de vrais engagements du ministère : "Lorsqu'on sollicite le cabinet de la ministre, il n'est pas en mesure de nous dire à quelle échéance et par quel vecteur, arriveront ces financements de l'état. Et on nous a suggéré d'envoyer un nouveau mail pour avoir des réponses. On est capable de débloquer des dizaines de milliards d'euros pour le Grand Paris. Et nous, en région, on doit pleurer pour avoir quelques millions. Il y a vraiment deux poids, deux mesures entre Paris et les territoires ruraux." 

Rémy Pointereau, sénateur (LR) du Cher - Radio France
Rémy Pointereau, sénateur (LR) du Cher © Radio France - Michel Benoit

Et pourtant ce projet ne concerne que onze petits km. La ministre a bien annoncé ces 8 millions d'euros, mais il s'agit explique le sénateur du Cher d'autorisation de programme et pas de crédits de paiement. La nuance est de taille. Une autorisation de programme traduit simplement la volonté de l'état de s'engager... Encore faut-il inscrire la mise à 2 x 2 voies de la RN 151 dans le schéma national des infrastructures, un gros obstacle qu'il faut encore négocier, détaille Philippe Fournier, vice-président aux transports, de la région Centre Val de Loire : " Il faut qu'il y ait à nouveau un vrai portage politique. Et après, il faudra dans le cadre du contrat de plan actuel et des futurs contrats de plan, qu'on prévoit bien sûr, le financement de cette deux fois deux voies." 

A Chârost, les habitants n'y croient pas vraiment - Radio France
A Chârost, les habitants n'y croient pas vraiment © Radio France - Michel Benoit

En tout cas, Rémy Pointereau ne lâchera pas l'affaire : " Je suis pugnace et il faut toujours y croire." La loi sur les mobilités début 2019 permettra sans doute de remettre le dossier sur la table. Du côté de Chârost, les habitants restent philosophes : "Cela fait 35 ans que j'en entends parler, relativise, cette chauffeuse de taxi. J'y croirai, quand je le verrai, comme St-Thomas."