Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La déviation pour supprimer le passage à niveau de Jonches, des habitants de Monéteau n'en veulent pas

-
Par , France Bleu Auxerre

Vous n'avez plus que jusqu'à ce mercredi 17 heures pour donner votre avis sur la suppression du passage à niveau de Jonches à Auxerre. Depuis le début de l’enquête publique, les observations déposées par les habitants des communes concernées rejettent en majorité la déviation.

La suppression du passage à niveau de Jonches. Les habitants ont donné leur avis.
La suppression du passage à niveau de Jonches. Les habitants ont donné leur avis. © Radio France - Thierry Boulant

Jonches, Auxerre, France

Ce sont surtout des habitants de Monéteau qui ne veulent pas de la déviation. Rolande craint de voir le trafic augmenter dans la commune. "Il y a déjà beaucoup trop de camions et de voitures. Et ça pose des problèmes surtout quand il y en a qui se croisent." Alan aussi est inquiet. La durée de son trajet entre Auxerre et Monéteau risque d'être allongée. "Les embouteillages, il y en a déjà mais avec la déviation, ça risque d'être multiplié par deux." Plus de véhicules, c'est évident. 12 000 véhicules par jour transitent actuellement par Jonches. Avec la déviation, ils devraient rejoindre les 12 000 autres sur l'axe Monéteau-Auxerre.   

"Le chantier est à 170 mètres de chez moi. On va peut être devoir partir." - Un habitant de Monéteau

Autre point qui pose problème selon le maire de Monéteau Robert Bideau, la pollution. La déviation se situe sur la zone de captage d'eau de la plaine des Isles. "On interdit toute construction, tout agrandissement des entreprises qui sont dans la plaine des Isles. Et on fait passer une déviation en plein milieu. "

Et puis il y a Paolo qui compare cette déviation à une catastrophe. Sa maison est la plus proche du futur chantier. A moins de 200 mètres. "Est-ce qu'on doit partir ?  On se pose la question. Moi j'ai agrandi ma maison au fil du temps, avec une zone verte à proximité. Une vue directe sur Auxerre et la cathédrale et là je vais me retrouver avec un talus." 

Paolo se pose la question de partir de sa maison située à moins de 200 mètres du chantier de la future déviation  - Radio France
Paolo se pose la question de partir de sa maison située à moins de 200 mètres du chantier de la future déviation © Radio France - Damien Robine

"On attend cette déviation depuis des années" - Un habitant de Jonches

Finalement, cette déviation, elle donne surtout le sourire aux habitants des Archies et de Jonches qui, comme Jean-Claude, voient passer des camions tous les jours sous leurs fenêtres. "C'est une multitude de camions qui passent les uns derrière les autres, ça créé des nuisances sonores insupportables. On attend cette déviation depuis des années." 

Le reportage de Damien Robine

A l'issue de l’enquête publique qui s'achève ce mercredi soir, les commissaires enquêteurs  donneront leur avis concernant la déviation. Au final c'est le préfet de l'Yonne qui prendra la décision. Le projet est estimé à 18,5 millions d'euros financé à 100% par l'État. Les travaux pourraient commencer fin 2020 et s'achever au plus tard fin 2022.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu