Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : la chasse aux "voitures-ventouses" est ouverte

-
Par , , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

La fourrière municipale de Toulouse s'agrandit. La municipalité de Toulouse fait notamment la chasse aux "voitures-ventouses", ces véhicules, parfois hors d'usage, laissés des semaines voire des mois à la même place. Reportage.

900 véhicules sont envoyés à la fourrière de Fondeyre par mois.
900 véhicules sont envoyés à la fourrière de Fondeyre par mois. © Radio France - Patrick Rossi

Avec une capacité qui augmentera fin mars d'un peu plus de 170 places, la fourrière de Fondeyre pourra accueillir près de 500 véhicules stationnés en infraction. Depuis près d'un an la ville a déclaré la guerre au stationnement abusif longue durée, une cellule spécialisée de deux policiers municipaux patrouillent chaque jour dans tous les quartiers résidentiels de la ville rose (sauf ceux situés en Zone urbaine sensible) pour contrôler et ou verbaliser les voitures ventouse. Un arrêté municipal interdit le stationnement au même endroit sur la voie publique au delà de 24 heures.

La réglementation du code de la route interdit le stationnement statique au au delà de sept jours, sous peine de fourrière. Et les résultats sont là : 480 véhicules abandonnés ont été mis en fourrière depuis juin 2015 à Toulouse.

Reportage de Julien Laignez auprès de la brigade spécialisée

Une cellule dédiée composée de deux policiers municipaux traquent les voitures ventouses dans les quartiers toulousains. Lorsqu'une voiture en stationnement abusif est identifié, il y a d'abord un relevé de la position des valves des pneus avec un avertissement sur le pare brise, si au deuxième relevé le véhicule n' a pas bougé ou a bougé de quelques mètres mais n'est pas en état de rouler, c'est la fourrière directe.

Il reste encore 270 véhicules-ventouses dans Toulouse.
Il reste encore 270 véhicules-ventouses dans Toulouse. © Radio France - Julien Laignez

Il reste aujourd'hui un peu plus de 270 voitures en situation de stationnement abusif contre un millier il y a un an, en moyenne Allô Toulouse reçoit chaque jour une vingtaine d'appels pour des voitures ventouses.

CHIFFRES - 27 fourrières agrées par la préfecture de Haute-Garonne dont dix à Toulouse, trois à Cugnaux. Trois d'entre elles sont gérées directement par les mairies : Toulouse-Fondeyre, Colomiers et Muret. Pour avoir une idée du trafic entrées-sorties la fourrière de Fondeyre an enregistré en janvier 905 entrées pour 727 sorties

90% des demandes d'enlèvement arrivent via Allô Toulouse. D'ici 6 à 8 mois, nous aurons débarrasser Toulouse des véhicules-ventouses, notamment dans les quartiers résidentiels comme St Martin-du-Touch.

— Olivier Arsac, adjoint au maire de Toulouse en charge de la sécurité et des fourrières

INVITE - Olivier Arsac, adjoint en charge des fourrières

► Tarifs et fonctionnement de la fourrière de Toulouse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess