Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La gare de Lus-le-Croix-Haute menacée de fermeture ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Selon le collectif Etoile de Veynes qui défend la ligne SNCF Grenoble/Veynes, la suppression de deux trains quotidiens sur cette ligne met en danger la gare drômoise de Lus-la-Croix-Haute.

Un TER sur la ligne Grenoble/Veynes
Un TER sur la ligne Grenoble/Veynes - Collectif étoile de Veynes

La SNCF a annoncé son intention de supprimer deux trains sur la ligne Grenoble/Veynes. Le train de  7 heures 13 au départ de Gap vers Grenoble. Le train de 18 heures 09 au départ de Grenoble vers Gap.  Une suppression partielle puisque ces deux trains ne feront que le trajet Clelles/Grenoble, la suite vers Gap sera assuré en car. Une suppression qui provoque le tollé des associations d'usagers : de nombreux étudiants ou militaires gapençais utilisent cette ligne pour se rendre à Grenoble.    

Un problème technique 

Selon le collectif, la SNCF explique que les nombreux ralentissements dus au mauvais état de la ligne entraîne une surchauffe des freins. Il faut donc laisser refroidir le système plus longtemps, ce qui réduit le nombre de trains possibles sur cette ligne. C'est la très surprenante explication donnée par la SNCF au collectif Etoile de Veynes. 

La douche froide après la bonne nouvelle

Le 4 décembre dernier, l'Etat, la SNCF et les collectivités territoriales trouvaient un accord pour rénover cette ligne avec un investissement de 32 millions d'Euros. Une très bonne nouvelle pour les usagers quand on sait que cette ligne de montagne est passée à deux doigts de la fermeture pure et simple.  Il était même convenu que la ligne ne fermerait pas en 2021, ni pendant les travaux qui devraient débuter en 2022. L'annonce de la suppression de deux trains vient un peu gâcher la fête. 

Rénover une ligne pour ne plus faire rouler de train dessus, c'est un peu contradictoire s'interroge Marc, du collectif de l'étoile de Veynes

Rentabilité ? 

Le collectif a une autre explication. La SNCF juge que cette ligne lui coûte trop cher par rapport au nombre de voyageurs transportés. En réduisant cette ligne à sa portion iséroise entre Grenoble et Clelles, elle réduit ses coûts. C'est en cela que le collectif pense que la petite gare de Lus-la-Croix-Haute est menacée.  Pour le collectif, la stratégie de la SNCF est claire : laisser se dégrader le service des trains pour décourager les voyageurs

La ligne Grenoble/Veynes/Gap compte environ un millier de voyageurs par jour. Mais les nombreux ralentissements entraînent une augmentation des temps de parcours. Il faut maintenant trois heures pour relier Grenoble à Gap en train lorsque l'on arrive à trouver un trajet direct. La SNCF n'a pas répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess