Société

Gare de Montpellier : le parcours du combattant pour un non-voyant

Par Morad Djabari, France Bleu Hérault jeudi 8 septembre 2016 à 19:20

Nef de la gare Saint Roch
Nef de la gare Saint Roch © Maxppp - maxppp

France Bleu Hérault a suivi le parcours d'un mal voyant dans la gare de Montpellier. Les embûches sont multiples et parfois dangereuses, il faudrait des aménagements supplémentaires.

La gare Saint-Roch de Montpellier n'est toujours pas accessible aux non voyants. Plusieurs escaliers, poteaux ne sont pas indiqués par des bandes signalétiques. Certaines balises sonores ne fonctionnent pas ou sont mal positionnées.

En 2014,  après trois ans de travaux et plus de 57 millions d'euros d'investissements, la nouvelle gare Saint Roch était inaugurée. Pourtant, les années passent et la gare n'est toujours pas complètement accessibles aux  non voyants. La SNCF avait fait des aménagements pour les aveugles. Mais ils ne sont pas suffisants et parfois défectueux.

Prendre son train, acheter un sandwich, c'est un parcours semé d'embûches pour Thierry, 48 ans, non voyant depuis son enfance.

Des balises sonores défectueuses ou mal positionnées

De nombreux escaliers et poteaux ne sont pas indiqués par des bandes signalétiques, des plantes ou des poubelles pourraient permettre à Thierry de les éviter. Certaines balises sonores ne fonctionnent pas ou sont mal positionnées, comme à l'entrée principale.

Thierry ne peut pas l'entendre lorsqu'il déclenche la balise sonore grâce à une mini-télécommande depuis l'extérieur de la gare. C'est donc à tâtons, "à l'aveugle" ou en demandant à des voyageurs de l'aider qu'il entre dans la gare.

la gare Saint Roch : parcours du combattant

Et les problèmes de Thierry ne s'arrêtent pas là. Une fois à l'intérieur, il peut progresser grâce à des bandes rugueuses au sol qu'il suit avec sa canne blanche. Mise en place par la SNCF, elles lui permettent de se diriger vers  les boutiques ou les différents services de la SNCF.  Mais lorsqu'il y a du monde, il est souvent bousculé, dévié de son chemin, c'est à ce moment là, qu'il actionne les balises. Malheureusement, elles fonctionnent une fois sur deux ou pas du tout.

Des poteaux en biais qui sont de véritables pièges

Autre problème, les services commerciaux de la gare, comme les snacks ou la boulangerie ne sont pas indiqués par les bandes signalétiques. Thierry se déplace alors encore une fois sans repère et parfois il tombe nez à nez sur les nombreux poteaux placés en biais qui supportent la nef de la gare Saint Roch. Un vrai danger pour tous les non-voyant.

la nef de la gare Saint Roch : lieu de tous les danger

La fédération des aveugles a saisi la justice sur ce dossier et va demander devant le tribunal administratif la nomination d'un expert qui pourrait vérifier la conformité des installations au regard des nouvelles réglementations.
La SNCF tient a rappeler que de nombreux travaux ont été faits, d'autres sont programmés prochainement en concertation avec les associations de personnes handicapées.

Partager sur :