Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A la Glacerie, les couloirs de bus de la discorde

-
Par , France Bleu Cotentin

Depuis près d'un mois des couloirs de bus ont été mis en place dans les Rouges-Terres, sur la commune de la Glacerie dans l'agglomération cherbourgeoise. Résultat : les voitures ne roulent que sur une seule file, ce qui provoque d'importants embouteillages selon les automobilistes.

Dans les Rouges-Terres les bus ont désormais des voies dédiées
Dans les Rouges-Terres les bus ont désormais des voies dédiées © Radio France - Julien Pasqualini

Pour Brigitte, une Glacérienne qui habite dans le quartier de Montmartre, c'est ce qu'on appelle "une fausse bonne idée ". Depuis près d'un mois la communauté urbaine de Cherbourg a mis en place des voies dédiées aux bus dans les Rouges-Terres, route qui relie Cherbourg à la Glacerie.

Les voitures ne roulent désormais que sur une seule file, ce qui provoque des embouteillages monstres aux heures de pointe selon certains automobilistes.

"Le jeudi ou le vendredi, il faut trois quarts d'heure pour sortir de Cherbourg " se plaint Brigitte. Michel, un voisin, confirme. Et selon lui ces nouveaux couloirs de bus vont provoquer des accidents car les conducteurs ne sont pas habitués.

Pas plus de bouchons

De son côté le maire de la Glacerie Jean-Marie Lincheneau défend ces voies réservées aux bus. "Elles permettent de fluidifier le trafic des bus et une meilleure régularité de la ligne 4 " explique-t-il. Et puis selon l'élu il n'y a pas plus d'embouteillages qu'avant. "Il y avait déjà des bouchons avant la mise en place de ces couloirs de bus, il n'y en a pas plus maintenant, comptage à l'appui ".

Pour les automobilistes pressés, sachez qu'il vous en coûtera 135 euros d'amende si vous empruntez la voie réservée aux bus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess