Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La gratuité du réseau urbain séduit à Niort

samedi 25 novembre 2017 à 7:03 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou

Le président de la communauté d'agglomération de Niort, Jérôme Baloge dresse pour France Bleu Poitou un premier bilan de la fréquentation du réseau de la TAN depuis l'instauration de la gratuité des bus le premier septembre. Les chiffres sont encourageants.

Le succès de la gratuité des transports sur Niort et son agglomération
Le succès de la gratuité des transports sur Niort et son agglomération © Radio France - TANLIB

Niort, France

De manière générale, la fréquentation des lignes urbaines et péri urbaine a grimpé de 25% en moyenne. De quoi ravir les élus de l'agglomération niortaise qui ont fait ce pari plutôt rare en France car Niort est avec Châteauroux et Dunkerque l'une des trois seules villes de plus de 50 mille habitants à oser la gratuité. Pour les principales lignes qui irriguent le centre ville par exemple, le nombre de voyageurs jours est passé de 15 000 à 19 300 se félicite Jérôme Baloge.

Le carton de la ligne 1

Un succès qui valide le pari des élus. Certaines lignes de bus ont même vu leur fréquentation exploser. C'est le cas de la ligne structurante de la ville (la ligne 1) qui a vu plus que doubler le nombre de ses passager. La hausse est vertigineuse : +136%. D'autres lignes en revanche, celles qui sont plus tournées vers l'extérieur de la Tan comme celle qui dessert le marais poitevin et la commune de Coulon n'ont pas vu depuis septembre plus d'usagers

Le vélo électrique en plein essor

Ces premiers résultats sur un trimestre de fonctionnement sont bien sur à prendre avec prudence mais ils sont encourageants. Tout comme le succès rencontré par le vélo à assistance électrique. La quarantaine de cycles mis à disposition ont été pris d'assaut et la ville annonce d'ores et déjà l’agrandissement du parc avec cent nouveaux vélos dès janvier.

Un budget maîtrisé

Une politique volontariste qui reste sur le plan financier maîtrisée. La taxe transport versée par les entreprises rapporte plus de 15 millions d'euros par an à la TAN. Le fonctionnement des bus coûte lui un peu plus de douze millions d'euros. Le budget restant étant consacré aux investissements en direction du réseau urbain et de l'accroissement du parc vélo