Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La grève à la SNCF profite au covoiturage mais pas aux chauffeurs de taxi

lundi 2 avril 2018 à 18:18 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

48% des cheminots en grève ce mardi à l'appel des quatre syndicats de la SNCF. Après le coup de semonce du 22 mars, c'est le début du bras de fer entre le gouvernement et les cheminots.

La gare de Saint-Étienne Châteaucreux sera bien vide pendant la grève
La gare de Saint-Étienne Châteaucreux sera bien vide pendant la grève © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Selon les prévisions de la direction, le trafic SNCF sera "très perturbé" ce mardi. Avec très peu de trains entre Saint-Etienne et Lyon : seulement 5 allers-retours prévus : départs de Saint-Etienne à 5h50, 7h50, 15h20, 16h20 et 18h20. Aucun TGV direct pour Paris.

Avec cette grève, les usagers s'organisent, notamment grâce aux plateformes de covoiturage. Et il n'y a pas que Blablacar.  ID Vroum, par exemple, propose des promotions pour se faire connaitre pendant la grève des cheminots :  les conducteurs reçoivent une carte carburant de 15 euros ; les passagers peuvent se faire rembourser le mois suivant leur trajet (dans la limite de 80km par personne). 

Frédérique Ville, la directrice générale d'ID Vroum, société qui existe depuis fin 2014, voit bien les chiffres de réservation de trajets augmenter depuis quelques jours. "Dans les jours qui viennent on constate une fréquentation avec des utilisateurs beaucoup plus occasionnels et pour les deux premiers jours de grève on a 60 000 trajets proposés. 10 000 dans la région Rhône-Alpes. Ça fait connaitre ID-Vroum et le covoiturage. Pour des personnes qui réfléchissaient à se mettre au covoiturage, ça les aide à franchir le pas".

Frédérique Ville, directrice générale d'ID Vroum

En revanche, si les usagers de la SNCF s'organisent notamment grâce au covoiturage, les chauffeurs de taxi, eux, s'attendent à une baisse d'activité. Bruno Allibert est chauffeur de taxi à saint-Etienne depuis 17 ans. Pour lui "comme c'est une grève prévue à l'avance, on n'aura pas tellement de boulot. Ils prennent le taxi quand c'est une grève au dernier moment.  Mais là ça ne va pas nous faire travailler. On va être très très calmes pendant deux jours". 

Bruno Allibert, chauffeur de taxi à Saint-Étienne depuis 17 ans