Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La ligne de fret Saint-Varent/Parthenay attendue avec impatience par les Carrières Roy

-
Par , France Bleu Poitou

La ligne de fret Saint-Varent/Parthenay est fermée depuis 2015 et la réouverture traîne un peu trop au goût de certaines entreprises du nord Deux-Sèvres comme les carrières Roy. Le vice-président de la Région chargé des transports est venu à leur rencontre.

Renaud Lagrave, vice-président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge des transports, était en déplacement aux Carrières Roy, à Saint-Varent, ce mardi
Renaud Lagrave, vice-président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge des transports, était en déplacement aux Carrières Roy, à Saint-Varent, ce mardi © Radio France - Noémie Guillotin

Faute de ligne de fret entre Saint-Varent et Parthenay, les Carrières Roy doivent transporter leurs granulats vers la région bordelaise en passant par... Saint-Pierre-des-Corps, en Indre-et-Loire. Un surcoût de 300.000 euros par an pour cette entreprise du nord Deux-Sèvres qui emploie 85 salariés. La partie Niort/Parthenay a été rénovée mais l'autre tronçon entre Parthenay et Saint-Varent est fermé depuis 2015, faute de travaux.

Les Carrières Roy transportent 40% de leurs matériaux en train. "On a besoin de cette réouverture ou on reverra nos marchés dans le Bordelais ou on abandonnera. En tout cas on ne pourra pas continuer indéfiniment dans cette configuration", prévient Dominique Billon, directeur général délégué des Carrières Roy qui rappelle qu'un train est l'équivalent de 50 camions. Et puis, la société envisage de renouveler et moderniser ses installations. Un projet à 30 millions d'euros. Son directeur dit avoir besoin de savoir si cette ligne de fret sera rouverte pour dimensionner son investissement.

Problèmes : le financement et le calendrier

La rénovation de la ligne Saint-Varent/Parthenay est estimée à 17 millions d'euros par SNCF réseau avec en ligne de mire 2024. "C'est trop cher, trop tard et il faut un tour de table financier qui permette que tout le monde mette un montant acceptable au niveau des investissements", insiste Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine chargé des transports, venu ce mardi réaffirmer le soutien du conseil régional dans ce dossier.

Moi je veux bien qu'on aille signer les COP 22, 25, 26, 40, je ne sais pas à combien on en est, mais à un moment donné il faut passer aux actes

La Région fait partie de ceux qui sont prêts à s'engager financièrement mais elle aimerait donc que d'autres le fasse comme SNCF réseau. "Ils sont propriétaires de cette voie, ils sont censés l'entretenir. Je crois savoir que les entreprises paient des péages à SNCF réseau. Donc ça veut dire qu'ils mériteraient de mettre une petite pièce sur l'investissement", estime Renaud Lagrave. Des discussions vont donc se poursuivre entre les différents acteurs avec une date limite fixée à début mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu