Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La ligne ferroviaire Montréjeau-Luchon rouvrira t-elle un jour ?

mardi 11 septembre 2018 à 19:58 Par Vanessa Marguet, France Bleu Occitanie

Au sud de la Haute-Garonne, la ligne sncf entre Montréjeau et Luchon est fermée depuis quatre ans et les élus comme la plupart des habitants espèrent la voir rouvrir. Mais le nouveau devis avancé par la SNCF pose question.

Les voyageurs prennent actuellement un car devant la gare de Montréjeau pour aller à Luchon.
Les voyageurs prennent actuellement un car devant la gare de Montréjeau pour aller à Luchon. © Radio France - Vanessa Marguet

Montréjeau, France

"Le bus, c'est bien, mais je préférais le train", explique Christiane, une Luchonnaise de 70 ans qui fait le trajet régulièrement entre la ville thermale et la gare de Montréjeau Gourdan-Polignan. Depuis 2014, elle est obligée de prendre le car qui assure cette liaison sept fois par jour. Le train lui a été supprimé, car les équipements étaient devenus trop vétustes, surtout après les inondations de 2013. 

Un devis de 36 à 59 millions 

La région Occitanie a décidé fin 2016 à la suite des États généraux du rail d'inscrire cette liaison ferroviaire dans la liste des petites lignes à réhabiliter. Mais les devis présentés par la SNCF ont explosé. "L'estimation il y a deux ans était à 36 millions d'euros, maintenant nous sommes à 59 millions donc j'ai rencontré le président de SNCF réseau et je lui ai demandé une contre-expertise" explique la présidente de la région Carole Delga qui compte bien se battre. Elle estime que l'enjeu est de taille.

Nous sommes très attachés à ce que le rail soit aussi un outil d'aménagement du territoire. - Carole Delga 

La direction de SNCF Réseau répond par écrit que : "une équipe est dédiée afin d’affiner les résultats des études de détail menées au cours de cette année. Les résultats techniques et financiers répondent au niveau de sécurité attendu par SNCF et vont faire l’objet d’une expertise externe, comme demandé par la présidente de région." 

Le maire de Montréjeau, Eric Miquel, lui estime que le prix à payer est "le prix de l'avenir du territoire". Il rappelle qu'il y a des enjeux économiques et touristiques avec la desserte des stations de ski, comme Superbagnères, mais aussi les thermes de Luchon, les grands sites comme Saint-Bertrand de Comminges, sans oublier "les lycéens qui se rendent en train au lycée professionnel du bois" . 

Certains préféreraient une piste cyclable à la place

Un car assure la liaison depuis 2014.  - Radio France
Un car assure la liaison depuis 2014. © Radio France - Vanessa Marguet

Dans la communes de Montréjeau, on trouve tout de même plusieurs habitants convaincus que le retour du train n'est pas forcément une bonne idée. Michel qui se rend à Luchon une fois par mois estime que "le bus qui remplace le train est suffisant, car il est aussi rapide". Un autre habitant René Grand va plus loin : "ce train ne sert à rien du tout", selon lui. "Depuis le temps que j'habite ici. J'ai vu la fréquentation du train diminuer et à la fin quand il marchait encore, le matin s'il y avait 3-4 personnes dans le train, c'était tout un monde. Je pense qu'ils devraient faire une belle piste cyclable à la place jusqu'à Luchon, ça serait plus utile".

Le maire de Montréjeau rétorque que la détérioration du réseau et de la fréquentation est imputable "à la sncf et aux gouvernements successifs qui n'ont pas fait de travaux, pas d'investissements et qui ont fait en sorte que les horaires ne collent plus avec des correspondances". Il reste convaincu que le train apportera beaucoup à la vallée. 

Pourquoi pas réfléchir à transporter tout ce qu'il y a au fond de la vallée, on a un massif forestier énorme. On peut le valoriser par le transport et non pas en rajoutant des camions sur la route - Eric Miquel, maire de Montréjeau.

Eric Miquel estime que l'enjeu est aussi écologique, car la route entre Montréjeau et Luchon est une route étroite de montagne à laquelle il faut trouver des alternatives. Lui croit au retour du train. Mais d'autres dans la communes n'y croient déjà plus.  

Le reportage de Vanessa Marguet