Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève à la Méridionale : blocage du Port de Marseille

-
Par , , France Bleu RCFM

La grève à la Méridionale et les perturbations qui vont avec dans le trafic maritime entre la Corse et Marseille ont débuté ce vendredi. 5 navires, 2 de la Méridionale mais aussi 3 de la Corsica Linéa bloqués dans le port de Marseille par les grévistes STC-CGT-CFTC

Direction la grève pour la Méridionale
Direction la grève pour la Méridionale © Maxppp - Clément Mahoudeau

A peine lancé par l'intersyndicale STC - CGT - CFTC , le conflit à La Méridionale a de suite pris une tournure négative suite à une décision de la Préfecture de Corse du Sud de détourner un navire de la Méridionale d'Ajaccio vers Propriano. Les personnels de la compagnie aux bateaux bleus et blancs étaient partis pour manifester leur mécontentement et surtout leurs craintes après l'échec de leur direction dans la quête de l'obtention d'une nouvelle DSP (délégation de service public) 2019-2020. Un mouvement de grève illimitée lancé par ailleurs une semaine avant la prochaine session de l'Assemblée de Corse qui doit traiter de ce dossier DSP

Girolata détourné, Port de Marseille bloqué

Les bateaux resteront donc à quai mais pas forcément où ils étaient prévus. En effet, le Girolata attendu ce matin dans le port d’Ajaccio avant d’être bloqué par le mouvement de grève a finalement été détourné sur Propriano sur ordre de la Préfecture de Corse du Sud. Un arrêté préfectoral a interdit le commandant du navire de se mettre à quai à Ajaccio par mesures de sécurité, les autorités craignant des troubles à l’ordre public. Une décision qui a eu le don immédiat de faire monter la pression et la colère : en réaction, les personnels de la Méridionale ont immédiatement décidé de bloquer tous les navires à quai dans le port de Marseille. Les leurs, le Kallisté et le Piana qui devaient appareiller ce soir pour rejoindre respectivement les ports de Bastia et de Propriano, mais aussi trois navires de la compagnie concurrente, la Corsica Linéa, à savoir le Monte d'Oru, le Jean Nicoli et le Paglia Orba.

L'Appel à l'Assemblée de Corse et à la Corsica Linea

« C’est un conflit qui risque de durer sauf retour à la prise de conscience et à la raison » avait prévenu Cyril Venouil, délégué STC. Le syndicat avait notamment dans le viseur sa propre direction accusée d’avoir commis de nombreuses erreurs dans le cadre de la procédure d’appel d’offres, il avait également avec les deux autres entités syndicales lancé un appel à la Collectivité de Corse demandant l'arrêt de la procédure d'appel d'offres pour la DSP ainsi qu'à la Corsica Linea pour la mise en place d'un partenariat pour préparer les prochaines délégations de service public. L'aggravation rapide de ce conflit, aux toutes premières heures du mouvement de grève, pourrait avoir des retombées négatives en tout début de saison estivale, juste avant les vacances scolaires, et alors que les professionnels du tourisme se plaignent déjà d’une avant saison ratée.