Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : au Havre, retaper son vélo plutôt que d'en acheter un neuf avec l'association la Roue Libre

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Au Havre, la Roue Libre promeut l'économie circulaire et propose de réparer les vélos abîmés, plutôt que d'en acheter un neuf. La coordinatrice de l'association était l'invitée ce mercredi de France Bleu Normandie.

L'atelier de l'association regorge de pièces détachées afin de réparer les vélos apportés par les Havrais (illustration).
L'atelier de l'association regorge de pièces détachées afin de réparer les vélos apportés par les Havrais (illustration). © Radio France - Thierry Colin

Depuis le déconfinement, c'est une tendance de fond : le nombre de vélos, notamment au Havre (Seine-Maritime), est en augmentation. "On a bien vu, en effet, les déplacements évoluer et changer", confirme Céline Cazuc, coordinatrice de la Roue Libre.

Réparateurs agréés

L'association, qui promeut le réemploi et l'économie circulaire, propose ainsi aux néo-cyclistes, mais également aux plus anciens, de réparer leur vélo dans son atelier de réparation. "Nous faisons partie de ces réparateurs agréés qui proposent le coup de pouce vélo, que le gouvernement a mis en place, qui permet à chaque particulier de bénéficier d'une prime de 50 euros pour remettre en état son vélo", explique Céline Cazuc, invitée de France Bleu Normandie.

Le plus de l'association : elle a en magasin tout un tas de pièces détachées qui n'existent plus sur le marché, et que ses membres vont parfois récupérer en déchetterie. "Cela permet de renouveler notre stock de vélos ou de faire du démontage pour favoriser le réemploi des pièces d'occasion", explique encore Céline Cazuc, pour qui il y a toujours une pièce à récupérer : "Même un cadre nu peut servir à autre chose."

Toutes les infos à propos de l'association, qui a également une vélo-école, sur le site la-roue-libre.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess