Transports

La préfecture de la Gironde annonce plus de radars au bord des routes

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde vendredi 16 septembre 2016 à 10:27

Un radar qui flashe dans les deux sens à St Laurent d'Arce
Un radar qui flashe dans les deux sens à St Laurent d'Arce © Maxppp - Maxppp

Pour tenter d'enrayer la forte augmentation du nombre de tués sur les routes en 2016 en Gironde, la préfecture de la Gironde a décider de sévir. De nouveaux radars seront installés. Le directeur de cabinet du préfet Samuel Bouju l'a annoncé sur France Bleu Gironde ce vendredi matin.

Les chiffres de la sécurité routière sont mauvais depuis le début de l'année en Gironde. Une hécatombe : 65 morts contre 33 sur la même période l'an dernier. Il y a eu 3 morts dans 2 accidents en moins de 24h à Etauliers et Bruges ce milieu de semaine. La préfecture de la Gironde a décidé de prendre des mesures radicales.

France Bleu Gironde : avez-vous une explication à cette hécatombe ?

Samuel Bouju, directeur du cabinet du préfet de la Gironde : c'est une situation parfaitement inadmissible. A la fois, on constate une légère baisse du nombre d'accidents, mais un doublement du nombre de tués. Et il faut rappeler le choc que cela représente pour les familles : 50% des personnes interrogées déclarent en France avoir déjà subi ce traumatisme. Sur les causes, c'est avant tout la vitesse (plus d'un quart des cas), l'inattention liée souvent à l'usage de téléphones portables au volant - il faut choisir entre téléphoner, envoyer un téléphone ou conduire - et troisième facteur, l'alcool et les stupéfiants.

Ces causes d'accident sont répétées. ça veut dire que ce message ne passe pas ?

Est-ce que c'est de l'inconscience ou un relâchement à la faveur du printemps, je n'en sais rien. En tous cas, sous l'autorité du préfet, sera réuni, début octobre, l'unité de coordination et de lutte contre l'insécurité routière, puisqu'on parle là, de délinquance routière.

Y-aura-t-il plus de contrôles sur les routes de la Gironde prochainement ?

Oui, ça veut dire plus de contrôles, des contrôles mieux ciblés... ça veut dire aussi une réflexion sur le déploiement de nouveaux radars. Il faut être lucide. Sur les 15 dernières années, la diminution du nombre de morts sur les routes est directement corrélée à l'installation de radars et à la présence des forces de l'ordre sur le bord des routes. Mais il y aura aussi évidemment de la prévention routière auprès des établissements scolaires, de la 6e à la terminale essentiellement, et auprès des entreprises qui sont très volontaristes sur ce sujet là. Les chefs d'entreprises le seront, cet automne, pour avoir des actions de préventions avec nous auprès de leurs salariés.