Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La première vélorue à Dijon dès septembre

-
Par , France Bleu Bourgogne

La rue Jean-Jaurès deviendra la première "vélorue" à Dijon en septembre. Sur la chaussée, les cyclistes auront la priorité par rapport aux automobilistes.

La rue Jean-Jaurès ne laisse pas la distance de sécurité nécessaire aux voitures pour doubler les vélos
La rue Jean-Jaurès ne laisse pas la distance de sécurité nécessaire aux voitures pour doubler les vélos © Radio France - Sophie Allemand

Dijon, France

C'est confirmé par la métropole de Dijon : la vélorue arrive à Dijon, rue Jean-Jaurès (du Pont du Canal à la Place du 1er Mai en direction du centre-ville), dès la rentrée. Ce n'est pas une piste cyclable, mais un passage destiné au vélo au milieu de la route signalé grâce à des marquages au sol. Les voitures doivent se ranger derrière les cyclistes et ne pas les doubler. 

Cet aménagement est possible depuis une réforme du code de la route en 2015, il a déjà fait ses preuves à Strasbourg et Bordeaux.

Empêcher les "dépassements rasants" qui sont illégaux

Cela concerne les routes où la chaussée est étroite, mais pas assez pour dissuader les automobilistes de doubler les cyclistes, même si c'est dangereux. Rue Jean-Jaurès, effectivement les vélos ne savent pas trop où se mettre et roulent principalement sur le trottoir, mettant en danger les piétons. 

Ecoutez notre reportage rue Jean-Jaurès

Pour Christian Germain, administrateur de l'association EVHAD pour le vélo en ville (Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise), cet aménagement est nécessaire pour éviter "les dépassements rasants", c'est-à-dire "se faire dépasser par un véhicule qui ne respecte pas la distance de sécurité d'un mètre en ville. Cette infraction du code de la route très fréquente n'est jamais sanctionnée. C'est désagréable, insécurisant et cela décourage beaucoup de personnes à faire du vélo en ville."

Normalement les vélos doivent rouler sur la route à la fin de la piste cyclable  - Radio France
Normalement les vélos doivent rouler sur la route à la fin de la piste cyclable © Radio France - Sophie Allemand

Les automobilistes vont devoir se montrer patients 

"La vélo-route incite les automobilistes à ne pas faire un dépassement et à patienter derrière les vélos," ajoute Christian Germain. Cela contraint les automobilistes à être patients, mais c'est nécessaire selon lui : "ils ne perdront pas de temps et devront juste patienter quelques centaines de mètres derrière un vélo. S'ils veulent continuer à rouler en ville, les automobilistes doivent partager l'espace avec les piétons, les vélos et les transports en commun."

"Travailler sur le changement de comportement de chacun d'entre nous" - Catherine Hervieu

Selon Catherine Hervieu, élue écologiste Mairie de Dijon, tant mieux si cela en incite certains à passer de la voiture au vélo. Elle prend en  compte les dégâts climatiques : "agir, c'est surtout travailler sur le changement de comportement de chacun d'entre nous, en lien avec les politiques publiques. En tant qu'élus écologistes, on assume totalement des dispositifs qui vont dans le bon sens." 

"C'est un premier lancement, on va le faire doucement afin que les gens puissent s'y adapter," ajoute cette dernière : une arrivée en douceur donc pour la vélorue à Dijon, qui pourrait se démocratiser en centre-ville. Comme ont pu se diffuser les pistes cyclables à contre-sens il y a quelques années.