Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le projet de gratuité de l'autoroute entre la France et Barcelone peut-être remis en cause

-
Par , France Bleu Roussillon

Le projet de gratuité de l'autoroute AP7 entre la frontière française et Barcelone est critiqué par le gouvernement catalan. La Généralité de Catalogne redoute un manque de financement pour entretenir cet axe routier européen. Les Catalans demandent à Madrid la mise en place d'une vignette payante.

L'un des péages de l'autoroute AP7 en Catalogne
L'un des péages de l'autoroute AP7 en Catalogne © Maxppp - maxppp

Le Perthus, France

La prochaine gratuité de l'autoroute AP7 entre Barcelone et la frontière du Perthus va peut-être être remise en cause.  C'était une volonté du gouvernement espagnol. : en juin 2018, Madrid crée la surprise en annonçant son intention de pas renouveler les concessions sur plusieurs autoroutes et de mettre en place une gestion publique. Un calendrier est établi, notamment pour l'AP7, l'autoroute qui longe toute la côte méditerranéenne de l'Andalousie jusqu'à la frontière française. 

La gratuité est prévue, d'abord entre Alicante et Tarragone à partir de fin 2019, et ensuite fin 2021 entre Tarragone et Le Perthus. 

Inquiétude sur le financement

L'annonce de Madrid  donne le sourire aux automobilistes : aller de la France jusqu'à Barcelone coûte une vingtaine d'euros, mais pas au gouvernement régional catalan qui pose la question : avec la fin de la concession, qui va payer l'entretien de cette autoroute?  L'État a t-il les moyens de financer à la place du privé ? En sachant que le coût de l'entretien est très élevé, entre 50.000 et 60.000 euros par kilomètre chaque année. 

Le risque, c'est de voir progressivement la chaussée se dégrader. Le conseiller en charge des territoires au sein de la Généralité de Catalogne Damià Calvet accuse Madrid d'avoir pris une décision précipitée, sans avoir anticipé la question du financement. 

Si les barrières de péage sont effectivement retirées, la Généralité demande au gouvernement espagnol de mettre en place une vignette annuelle ou mensuelle pour que l'AP7, axe européen majeur, ne devienne pas une autoroute laissée à l'abandon. Pas de réponse de Madrid qui, pour le moment, maintient son projet de gratuité. 

Ce sera au prochain gouvernement espagnol de trancher définitivement, après les élections générales anticipées du 10 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu