Transports

Le projet de réouverture de la ligne SNCF Orléans-Châteauneuf est menacé

Par Eric Normand, France Bleu Orléans mercredi 13 septembre 2017 à 12:20

La projet de réouverture de la ligne SNCF Orléans-Châteauneuf pourrait bien avoir du plomb dans l'aile
La projet de réouverture de la ligne SNCF Orléans-Châteauneuf pourrait bien avoir du plomb dans l'aile © Maxppp - Olivier Boitet

Le président du conseil régional Centre-Val de Loire est inquiet. Pour la première fois, beaucoup se demandent si le projet de réouverture de la ligne Orléans-Châteauneuf verra le jour. François Bonneau s'interroge car le gouvernement veut remettre à plat toutes les réouvertures de lignes scnf.

La projet de réouverture de la ligne SNCF Orléans-Châteauneuf pourrait bien ne jamais voir le jour. Les élus sont inquiets parce que c'est l'un des grands projets du Conseil Régional. Le président François Bonneau en avait fait l'un de ses arguments de campagne électorale. Mais le gouvernement a fait savoir "qu'il regarderait tous les projets de réouvertures de lignes" et "qu'il pourrait les remettre en cause."

Plus de 200 millions d'euros pour ce projet

Le projet vise à rouvrir à la circulation des trains de voyageurs sur la portion de 27 kilomètres entre les deux villes. La ligne a été fermée en 1939. Elle n'est plus utilisée que par le fret : il y a 3 dessertes par semaine, sur une vitesse de 30 kilomètres/heure.

Si l'Etat ne tient pas sa parole sur les grands projets ferroviaires, à un moment où la Région voit ses ressources baissées, elle ne peut pas se substituer. Donc je suis inquiet - François Bonneau, président du conseil régional Centre-Val de Loire

Le projet fait parti du contrat de plan signé entre l'Etat et la région Centre-Val de Loire 2015-2020. La région finance le projet à hauteur de 150 millions d'euros, l'Europe 40 millions et l'Etat à un peu plus de 20 millions d'euros.

François Bonneau écrit à la Ministre des transports

Le président de la région Centre-Val de Loire a écrit à la ministre des transports, Elisabeth Borne, pour savoir quelle était la teneur précise de ses propos. A ce jour, il n'a reçu aucune réponse. D'autres solutions sont-elles envisagées par le conseil régional ? Officiellement "non" ... Pour François Bonneau, "il n'est pas temps de prévoir des plans B ou C." Mais en coulisses, même si personne ne veut le dire clairement au micro, on y travaille et un abandon pur et simple du projet pourrait même être envisagé.

Pas de nouvelles de l'enquête publique

Si l'on s'en tient au calendrier annoncé depuis le début du projet, les premiers wagons doivent être sur rails fin 2021. L'enquête publique, une première fois repoussée, débute normalement cet automne mais elle n'est pas toujours pas confirmée. Les travaux sont gigantesques : la sécurisation de 9 passages à nouveau, la suppression d'une quinzaine d'autres, la construction de ponts, des souterrains et de nouvelles gares. On attend 8000 voyageurs par jour avec 6 communes desservies : Orléans, Saint-Jean-de Braye, Chécy, Mardié, Saint-Denis de l'hôtel et Chateauneuf.

Les inquiétudes de François Bonneau sur la ligne Orléans-Châteauneuf