Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La région Centre-Val de Loire reprend à 100% les lignes SNCF Tours-Loches et Tours-Chinon

-
Par , France Bleu Touraine

Quel avenir pour nos petites lignes ferroviaires ? Un protocole d'accord a été signé ce jeudi entre l'Etat et la région Centre. La région s'engage à gérer à 100% nos deux lignes Tours-Chinon et Tours-Loches avec à terme des trains à hydrogène pour remplacer les trains diesel.

La région Centre va devoir financer la totalité des travaux de rénovation des deux lignes SNCF Tours-Chinon et Tours-Loches
La région Centre va devoir financer la totalité des travaux de rénovation des deux lignes SNCF Tours-Chinon et Tours-Loches © Radio France - Laurent Watrin

C'est un accord à 250 millions d'euros qui a été signé hier entre l'Etat et la Région Centre-Val de Loire. Un bon compromis selon le gouvernement. D'un côté, l'Etat va participer à la rénovation de plusieurs lignes régionales. En contrepartie, nos deux lignes locales Tours-Chinon et Tours-Loches sont reprises à 100% par la Région. 

Quoi qu'en disent les députés, le gouvernement, et depuis longtemps, ne voulait pas investir sur ces deux lignes. Donc on a fait le choix de les gérer en direct", Philippe Fournié, vice-président de la région Centre chargé des transports

Mais pour quel coût ? La région doit le chiffrer avec précision. Si l'on s'en tient aux devis laissés par SNCF Réseau, il y a en aura pour 80 millions d'euros au minimum. Ce sera plus que ça. 

Avec des cabinets indépendants, nous allons faire analyser l'état des infrastructures, la billetterie pour déterminer ce que l'on va devoir réellement investir. Et puis surtout nous voulons y faire circuler des trains à hydrogène". 

La région espère faire circuler ces premiers trains à hydrogène à partir de 2025-2026 au plus tôt. Par ailleurs, la région Centre n'envisage pas pour l'instant d'ouvrir ces deux lignes à la concurrence et de faire appel à des entreprises privées autre que la SNCF. 

Si la SNCF se met en ordre de bataille pour répondre aux objectifs de service que l'on fixe, je ne vois pas pourquoi on en changerait."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu