Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La région des Pays-de-la-Loire s'insurge après la suppression de TER faute de conducteurs

mercredi 29 août 2018 à 17:04 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine et France Bleu

La SNCF fait face à des problèmes d'effectifs dans les Pays-de-la-Loire. Des TER sont donc supprimés du 29 au 31 août. En charge des transports, Roch Brancour, vice-président de la Région, s'insurge.

TER Pays de la Loire
TER Pays de la Loire © Maxppp -

Nantes

Les usagers de la SNCF ont appris la nouvelle sur Twitter. Des lignes TER des Pays-de-la-Loire sont supprimés. Six lignes sont touchées. Parmi elles, Nantes-Angers-Le Mans et Nantes-Redon-Rennes. La direction parle "de difficultés de production". En fait, elle est confrontée à un manque de salariés en cette fin du mois d’août. Cela fait suite à des arrêts maladies, à des congés et au départ en formation de certains de ses conducteurs après la rouverte de la virgule de Sablé lundi dernier. En tout, 18 trains resteront à quai.

Le coup de gueule de la Région des Pays-de-la-Loire

La région des Pays-de-la-Loire, qui finance le transport régional à hauteur de 150 millions d'euros par an, n'a pas été informée en amont de cette décision. Son vice-président en charge des transports, Roch Brancour fulmine. 

Je suis scandalisé. La SNCF ne fait pas bien son travail en ce moment. On sort de plusieurs mois de grève. L'important, c'est de reconquérir des usagers et de leur montrer que cela vaut le coup d'utiliser le train plutôt que la voiture. Et là, ce n'est pas du tout le message qui est envoyé. Dans ce genre de situation, je me dis qu'il serait bien que la SNCF soit mise en concurrence le plus vite possible" précise le vice-président de la Région

Roch Brancour

Cette situation a également déclenché la colère des syndicats. Selon Loïg Garrec, secrétaire général de la CGT cheminots, il n'y a pas suffisamment de conducteurs recrutés.

Depuis plusieurs années, nous dénonçons le manque d'effectifs à la SNCF. Nous travaillons à flux tendu. Il suffit d'un petit grain de sable et tout se dérègle. Nous ne pouvons plus rendre le service que nous devons à nos usagers. C'est triste" peste Loïg Garrec

Loïg Garrec

Pour remplacer certains de ces TER, la SNCF a prévu d’affréter des cars.