Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L'Ile-de-France pour la fin du diesel à l'intérieur de l'A86 en 2025

jeudi 7 juin 2018 à 15:30 Par Émilie Defay, France Bleu Paris

Valérie Pécresse a présenté jeudi son plan énergie-climat pour la région Ile-de-France. En matière de mobilité, il prévoit la sortie du diesel en 2025 en petite couronne et en 2030 dans toute la région.

La Région Ile-de-France veut interdire les véhicules diesel d'ici 2025 en petite couronne
La Région Ile-de-France veut interdire les véhicules diesel d'ici 2025 en petite couronne © Radio France - Emilie Defay

Île-de-France, France

La région Ile-de-France s'aligne sur les objectifs de la ville de Paris. Alors qu'Anne Hidalgo souhaite la fin du diesel dans la capitale fin 2024, Valérie Pécresse a annoncé jeudi vouloir bannir ce carburant en 2025 dans Paris et la zone dense et en 2030 en grande couronne. Ces objectifs font partie de la stratégie énergie-climat de la région Ile-de-France.

La présidente (LR) de la région Ile-de-France souhaite également la fin des moteurs thermiques en 2030 pour la petite couronne et entre 2030 et 2040 pour le reste de la région. Mais pour y arriver prévient Valérie Pécresse, il faut "des mesures sociales fortes de l'Etat, du type prime à la casse" pour permettre aux Franciliens d'acheter des véhicules plus propres.

La région Ile-de-France n'a toutefois pas le pouvoir d'interdire la circulation des véhicules diesel. La Métropole du Grand Paris en revanche pourrait le faire. Elle a récemment annoncé l'instauration d'une zone basse émission. Les véhicules les plus polluants seront interdits à l'intérieur de l'A86 à partir de juillet 2019 et tous les véhicules diesel en 2024.