Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La Région Occitanie répond à la colère des ex-abonnés illimiTER

vendredi 7 septembre 2018 à 17:03 Par Sébastien Garnier, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault et France Bleu Roussillon

Dans le cadre de la convention signée avec la SNCF, une nouvelle gamme tarifaire a été mise en place le 1er juillet. Certains abonnements avaient considérablement augmenté. Le 1er octobre, des tarifs plus raisonnables seront proposés à tous les usagers concernés.

un TER en gare de Montpellier
un TER en gare de Montpellier © Maxppp -

Occitanie, France

Dans le cadre de la nouvelle convention signée avec la SNCF, la Région Occitanie propose davantage de trains sur le réseau TER, de places dans ces trains et de ponctualité, mais aussi une nouvelle gamme tarifaire. En moyenne, le prix des abonnements a augmenté de 7% sauf pour les ex-abonnés illimiTER (offre supprimée le 30 juin dernier) qui, eux, ont vu la facture s'envoler.

Des hausses exorbitantes allant jusqu’à +200%

L'abonnement illimiTER à 80 euros par mois existait dans l'ex-région Languedoc-Roussillon. Elle permettait de voyager à volonté sur toutes les lignes du réseau. Il était impossible de l'étendre à l'ensemble de la nouvelle grande région, il a donc été supprimé. Les 1.900 usagers qui en bénéficiaient se sont retrouvés début juillet avec des hausses exorbitantes allant jusqu’à +200%. Tout l'été, la Région et la SNCF ont discuté pour trouver une solution acceptable.

Jacques Rascol directeur régional SNCF Mobilité

Un abonnement mensuel à 92 euros

Face a la grogne, il a d'abord été décidé de leur rembourser la différence pour les mois de juillet, août et septembre. À partir du 1er octobre, une offre leur sera proposée en fonction de la distance qu'ils parcourent. "Ceux qui font moins de 50 kilomètres devront payer 7% de plus, entre 50 et 118 kilomètres on va leur proposer un abonnement Frequencio à 92 euros par mois", explique Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie chargé des transports. C'est donc 12 euros de plus (+ 15%) pour un abonnement domicile/travail mais l'employeur en paye la moitié. 

Une plateforme pour renseigner les usagers

Les grands perdants sont les usagers qui avaient choisi illimiTER pour de longs trajets (plus de 118 kilomètres). Leur abonnement passe de 80 à 190 euros, mais ils ne sont que quelques dizaines sur un total de plus de 26.000 abonnés TER. Pour ces cas particuliers, une offre sans doute plus adaptée à leurs besoins sera proposée via la plateforme lancée ce vendredi au 09.70.82.17.73.   

La Région et la SNCF ont également annoncé que l'abonnement Fréquencio annuel offrira deux mois gratuits au lieu d'un mois et demi initialement. Le coût de ces aménagements pour la Région s'élève à environ 1,5 million d'euros, sachant que la convention coûte 300 millions par an.

La FNAUT (Fédération des usagers des transports) considère comme "très positif les nouvelles dispositions prises par la Région".

Quelles solutions pour les ex abonnés illimiTER?

Jacques Rascol (SNCF) et Jean-Luc Gibelin (Région Occitanie) présentent à la presse les nouveaux tarifs - Radio France
Jacques Rascol (SNCF) et Jean-Luc Gibelin (Région Occitanie) présentent à la presse les nouveaux tarifs © Radio France - Sébastien Garnier