Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La région Occitanie veut des trains sur des lignes abandonnées dans le Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Permettre aux habitants d'utiliser plus largement les TER pour leurs déplacements du quotidien. C'est l'objectif que s'est fixée la région Occitanie après l'enquête réalisée du 26 avril au 3 mai 2019. Pour 92% des personnes interrogées, le transport ferroviaire, c'est le transport d'avenir.

La gare de Nîmes centre
La gare de Nîmes centre © Radio France - Sylvie Duchesne

Gard, France

92% des habitants de la région Occitanie estiment que le transport ferroviaire des passagers est un mode de transport d'avenir qu'il faut développer davantage. C'est aussi l'avis de ceux qui la dirigent. C'est moins cher, plus sûr et moins polluant. Il faut pour cela remettre des trains sur les lignes abandonnées. Comme celles entre Alès et Bessèges ou entre Bagnols et Pont-Saint-Esprit. C'est l'un des axes de la convention d'exploitation des trains régionaux signée entre la région et la SNCF pour la période 2018-2025.

"La SNCF pour l'instant traîne des pieds pour financer ces projets regrette Jean-Luc Gibelin, le vice-président en charge des transports au conseil régional. Alors qu'elle a investi plus de 200 millions d'euros dans les gares TGV de Montpellier Sud et de Manduel."

"Il s'agit d'un choix qui n'est pas réaliste, qui ne correspond pas à l'attente des habitants."

Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie en charge des transports

Développer les pôles d'échanges multi-modaux

Pour faire accélérer les choses, la région a décidé de lancer des études pour créer de nouveaux pôles multi-modaux dans le Gard. "A chaque fois qu'un nouveau voit le jour, on constate une hausse de la fréquentation affirme Jean-Luc Gibelin. " Un comité de pilotage a donc été mis en place pour en créer un à Alès et à Vergèze. 7 autres sont à l'étude. A Beaucaire, Générac, le Grau-du-Roi, Vauvert, Saint Géniès de Malgoirès, Bagnols-sur-Cèze et Pont-Saint-Esprit. 

Augmenter la fréquence des trains entre Nîmes et le Grau-du-Roi

Concernant la ligne à 1 euro entre Nîmes et le Grau-du-Roi, la région souhaite que les 12 TER qui circulent en été (à partir du 1er juillet) soient maintenus toute l'année.  C'est une association de médiation qui a été mandatée pour assurer la sécurité des voyageurs pendant la période estivale. 

Seul point positif : la ponctualité des trains s'est améliorée au premier semestre 2019. 90% des trains arrivent désormais à l'heure contre 85/86 % en 2018. 

"Devenir la première région à énergie positive"