Transports

CARTE - Les TER de la région PACA sont les plus en retard de France en 2016

Par Marion Bargiacchi et Isabelle Lassalle, France Bleu Provence mercredi 18 janvier 2017 à 14:12 Mis à jour le jeudi 19 janvier 2017 à 10:49

Le trafic des voyageurs en TER s'est réduit de plus de 4% entre 2012 et 2015.
Le trafic des voyageurs en TER s'est réduit de plus de 4% entre 2012 et 2015. © Maxppp - Patrice LAPOIRIE

15,2% des TER ont accusé plus de cinq minutes de retard en région PACA en 2016. C'est le taux de retard le plus élevé de France. La moyenne nationale est de 9,22%. En cause : la grève de juin et la météo du mois de novembre.

Le Monde diffuse les chiffres. C'est en Provence-Alpes-Côte-d'Azur qu'il y a le plus fort taux de retard des TER : 15,2% des trains express régionaux enregistrent au moins un retard de cinq minutes en 2016. La région où les TER sont les plus ponctuels c'est l'Alsace avec seulement 4,7% des trains en retard.

En France, la moyenne est de 9,22% des trains en retard. Le pire chiffre depuis 2013, une baisse constante de la ponctualité. En 2016, on remarque deux instants clefs de cette baisse : la grève du mois de juin (10% des trains en retard) et le mois de novembre avec 14% des trains en retard.

De moins en moins de voyageurs en TER

C'est aussi un autre constat que fait la SNCF : le nombre de voyageurs sur ces lignes ne cessent de baisser. Moins 4,4% entre 2012 et 2015. En région PACA, Christian Estrosi s'était prononcé pour une ouverture à la concurrence dès 2019 "si l'État le permet".

Il veut faire de la région une pionnière en la matière. D'autres acteurs comme le président de SNCF Réseau, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Patrick Jeantet se dit favorable à une accélération de l'ouverture à la concurrence "plusieurs régions veulent expérimenter la concurrence [...] J'ai proposé mon expertise."

Au plus tard, cette ouverture à la concurrence aura lieu en 2023.

Une garantie fiabilité pour les voyageurs

Des mauvais chiffres qui n'étonnement pas Philippe Tabarot, vice-président de la région Paca en charge des transports et donc des TER. Selon lui, "il y a différents problèmes : des infrastructures vieillissantes et insuffisantes, et des problèmes organisations internes à la SNCF.

Ces chiffres ne sont pas une surprise". Pourtant, la région a financé le renouvellement d'une partie des rames. "Nous investissons dans des centres de maintenance que la région finance à 90%", rappelle également Philippe Tabarot.

Mais les retards s'accumulent tellement qu'une garantie fiabilité a été mise en place. Elle est valable depuis l'année dernière pour les abonnements annuels. Elle est désormais valable pour les abonnements mensuels, comme l'a confirmé ce jeudi matin sur France Bleu Provence Philippe Tabarot.

"La région a souhaité mettre en place une garantie fiabilité, qui fonctionne malheureusement trop bien. C'est la preuve qu'il y a bien souvent plus de huit retards par mois de plus de 15 minutes. Et quand c'est le cas, la SNCF est tenue de rembourser 30% de l'abonnement.

C'était le cas pour les abonnés annuels l'année dernière, et cette année ce sera le cas pour les abonnés mensuels. C'est une mesure que le président Estrosi a voulu, puisque les premiers impactés par ces retards et ces suppressions, ce sont les usagers".

La carte des retards des TER

La carte des retards de TER en France. - Radio France
La carte des retards de TER en France. © Radio France - Isabelle Lassalle