Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La Région vole au secours de la ligne de fret Niort-Thouars

lundi 7 novembre 2016 à 6:00 Par William Giraud, France Bleu Poitou

Depuis un an, la voie ferrée est fermée entre Saint-Varent et Parthenay pour raisons de sécurité. Elle est en très mauvaise état et il faudra des travaux pour la rouvrir.

Quel avenir pour la ligne de fret Niort-Thouars ?
Quel avenir pour la ligne de fret Niort-Thouars ? - Archives France Bleu

Niort, France

S'il n'y a plus de voyageurs sur la ligne Niort-Thouars depuis le début des années 80, le fret, lui, perdure sur cet axe stratégique, mais son avenir est désormais menacé.

Les exploitants de carrières en colère

L'unique voie ferrée n'est plus toute jeune et elle est donc fermée depuis décembre 2015 sur une partie du tronçon car la sécurité n'est plus garantie. Une mauvaise nouvelle pour les quatre entreprises qui exploitent des carrières dans le Nord du département. Car la moitié du granulat extrait est transporté par le rail.

Des trains déviés par Tours

"1,5 millions de tonnes de minerai ont transité sur cette ligne l'an passé. Mais avec la situation actuelle, les trains sont déviés vers Saumur et Tours pour ensuite repiquer vers Bordeaux. C'est plus long donc plus cher et les exploitants de carrières ne vont pas tolérer longtemps cette situation. Si on n'agit pas vite, ils privilégieront la route" résume Pascal Bironneau, maire de Saint-Loup-Lamairé et vice-président de l'association départementale pour le développement du ferroviaire.

Un plus pour Niort-Terminal

La Région a promis d'injecter 2,55 millions d'euros. L'Etat devrait suivre. On attend la réponse du conseil départemental des Deux-Sèvres. Le montant total des travaux est estimé à 8,5 millions d'euros. La rénovation de la ligne serait aussi un plus pour Niort-Terminal. La plateforme multimodal, spécialisé dans le chargement de marchandises acheminées par camion sur des trains, travaille pour l'heure avec le port de Marseille. Elle verrait d'un bon oeil un développement vers Angers, Nantes et le Grand-Ouest.