Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Rochelle : les Américains débarquent à La Pallice (pour un exercice)

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Un chargement impressionnant est attendu ce mardi soir au port de La Pallice à La Rochelle. A bord du navire américain ARC Endurance, des hélicoptères de combat, des véhicules militaires, et des centaines de conteneurs. Objectif : tester la capacité de notre pays à accueillir un débarquement allié.

Le ARC Endurance est partie le 26 juin de Jacksonville (Etats-Unis), à destination de La Rochelle. A son bord, une soixantaine d'hélicoptères, 500 véhicules militaires, et 250 conteneurs destinés à l'armée américaine.
Le ARC Endurance est partie le 26 juin de Jacksonville (Etats-Unis), à destination de La Rochelle. A son bord, une soixantaine d'hélicoptères, 500 véhicules militaires, et 250 conteneurs destinés à l'armée américaine. © Maxppp - Daniel Bockwoldt

Il ne va pas pas passer inaperçu, avec ses 265m de long par 32m de large. Un navire de transport de l'armée américaine est attendu dans la soirée à La Rochelle.  A bord du "ARC Endurance", une soixantaine d'hélicoptères de combat, des centaines de véhicules militaires, et 250 conteneurs.

Ce matériel est destiné à rejoindre l'est de l'Europe où les Etats-Unis ont renforcé leur présence depuis une quelques années pour contrer la Russie : l'opération "Atlantic resolve", suspendue aux tweets de Donald Trump, le président américain ayant récemment réclamé un retrait partiel de ses troupes stationnées en Allemagne. 

Des soldats US garantis sans Covid

En attendant, il s'agit pour ces soldats de participer à la relève de collègues qui rentreront au pays. Cela intervient tous les neuf mois. Une partie du matériel est débarquée en France, car c'est l'occasion de mener un exercice, pour tester les capacités de notre pays à accueillir des troupes en cas de crise militaire majeure. C'est l'opération Mousquetaire, planifiée pour durer un mois jusqu'au 6 août.

350 soldats américains vont y participer, des membres de la très réputée 101e division aéroportée, déjà stationnés depuis quelques semaines en Allemagne, où ils ont été testés au coronavirus, et ont observé une quatorzaine.

Les bases de Cognac et Rochefort en partie "privatisées"

De toutes façons, peu de chances que ces soldats US croisent des collègues français, sur les bases aériennes 721 de Rochefort-Saint-Agnan, et 709 de Cognac où ils prendront leurs quartiers. Logements à part, travail à part... même une partie du mess sera privatisée.

Quant à leur matériel, il sera pour l'essentiel réceptionné ce mardi soir à La Pallice directement depuis les Etats-Unis, partis le 26 juin de Jacksonville à bord d'un énorme roulier de l'armée américaine. 500 véhicules, 250 conteneurs, et une soixantaine d'hélicoptères : Black Hawk, Apache et Chinook... Une fois remontés, les hélico rejoindront les bases de Cognac et Rochefort par leurs propres moyens. Ce qui ne devrait pas passer inaperçu.

Au terme de ce mois d'exercice en France, le détachement devrait retrouver l'Allemagne avec armes et bagages, par la route, le rail, et les airs. Et avec le soutien cette fois de l'armée française.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess