Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La Rochelle : TGV encore supprimé ce matin et toujours des couacs au niveau information

lundi 4 décembre 2017 à 6:26 Par Mélanie Domange, France Bleu La Rochelle

Une trentaine de passagers sont bien montés dans le TGV de 5h36 départ de la Rochelle, direction Paris. Mais voilà, ils ont du descendre 10 minutes avant le départ : train supprimé! Ils oscillaient entre exaspération et fatalisme.

Les passagers s'étaient pourtant installés dans le train...
Les passagers s'étaient pourtant installés dans le train... © Radio France - Mélanie Domange

La Rochelle, France

Après la panne informatique géante qui a touché la gare Montparnasse à Paris, la SNCF a annoncé un retour à la normale ce matin.

Les passagers du train de 5h36 sont donc soulagés quand ils arrivent, leur TGV est bien marqué à l'heure sur le tableau d'affichage. En revanche, celui de 7h06 est supprimé.
Ils sont donc une trentaine à s'installer dans le train grand ouvert. Personne de la SNCF pour les guider. Jusqu'à ce que, 10 minutes avant le départ, un agent gêné passe dans le train et explique qu'il ne partira pas.

Des informations qui se font attendre

Les solutions : le TER de 5h52 ou le TGV de 7h06. "A quelle heure arrivent-ils à Paris?" demande un homme agacé, "aura-t'on de la place?" ajoute un autre... L'agent de la SNCF a du mal à donner les réponses. "J'ai honte de travailler à la SNCF" glisse une femme aux longs cheveux noirs, la petite cinquantaine. Elle aussi est bloquée à la gare de la Rochelle.

"C'est une situation de crise. La SNCF aurait pu mettre des renforts, ou exceptionnellement ouvrir les guichets. On aurait pu avoir des infos, changer nos billets. Mais rien!" dit exaspéré un quinqua, les cheveux grisonnants. "Ils sont nuls, ils devraient pourtant avoir l'habitude" ironise un autre naufragé du rail. Pour la peine, il a décidé de faire du covoiturage. "Au moins je suis sûr d'arriver!"

Ce matin, le PDG de la SNCF Réseau est convoqué à 9 heures chez la ministre des transports pour s'expliquer sur cette panne géante informatique. Elisabeth Borne a déjà qualifié ce qui se passe depuis hier après-midi d'inacceptable...