Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : LGV Limoges-Poitiers

La SNCF lance une étude pour améliorer la ligne Poitiers-Limoges

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu Limousin

Source d'illusions et de désillusions depuis des années, la ligne ferroviaire Poitiers-Limoges fait l'objet d'une étude qui s'étendra sur toute l'année. Actuellement, le temps de parcours entre les deux villes est d'1h56, l'idée est de retrouver une durée de voyage d'1h35.

le parvis de la gare de Poitiers
le parvis de la gare de Poitiers © Radio France - baudouin calenge

Poitiers-Limoges en TER c'est actuellement 1h56 de trajet contre 1h35 dans le passé. Entre temps les voies se sont fragilisées ce qui a entraîné des baisses de vitesse

Tout l'enjeu de cette étude, annoncée ce mardi par Jean-Luc Gary, directeur territorial de SNCF Réseau Nouvelle-Aquitaine, est de réfléchir à des idées, des projets pour permettre de réhabiliter la ligne ferroviaire entre Poitiers et Limoges, de façon à retrouver un temps de parcours optimal. Nouvelles trajectoires, modification des virages, nouvelles infrastructures ? Les discussions entre la région, les acteurs locaux et la SNCF devraient durer toute l'année.

Une fois l'étude terminée, si un projet est retenu, il faudra attendre trois à quatre années supplémentaires pour assister aux premiers coups de pelleteuse.

En 2017, l'idée d'une ligne à grande vitesse entre Poitiers et Limoges avait été abandonnée, au profit de la modernisation de la ligne. Un an plus tôt, la déclaration d'utilité publique liée au projet était elle aussi annulée

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu