Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La SNCF rembourse les usagers victimes des grèves et inondations

mercredi 27 juillet 2016 à 7:00 Par Solenne Le Hen, France Bleu Paris et France Bleu

Si votre ligne de RER, de Transilien ou de tram a été touchée par les inondations ou les grèves des mois de mai et juin, vous pouvez prétendre à une indemnisation dès ce mercredi. Le remboursement s'élève à 20 euros par abonné.

Île-de-France, France

Le montant de l'indemnisation s'élève à 20 euros pour les abonnés Navigo annuel ou mensuels, 10,60€ pour les carte Imagin'R et 5€ pour les Navigo Solidarités mensuels.

Cela concerne les lignes où le service minimum n'a pas été respecté au moins une journée : les lignes B, C, D, E, H, N, P, R, U (entre Versailles et La Verrière) et enfin le Tramway T4. En revanche, n'en bénéficieront pas les voyageurs des lignes J et L qui ont pourtant subi 30 jours de grève depuis le début de l'année.

Remboursement pour un million de voyageurs

En tout, un million de voyageurs peuvent prétendre à cette indemnisation, mais elle ne sera pas automatique, il faut la demander, en s'inscrivant sur ce site.

Si vous habitez ou travaillez dans l'une des communes proches des lignes concernées, vous bénéficierez d'un virement ou alors d'une remise sur votre prochain abonnement.

Un site ouvert jusqu'au 30 septembre

Le coût de cette mesure : 12 millions d'euros pour la SNCF qui gère les lignes touchées par les grèves. 4 millions pour le STIF qui s'occupe de celles perturbées par les inondations. Le site internet restera ouvert jusqu'au 30 septembre.