Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La Transvap assure la liaison touristique Beillé-Bonnétable avec un autorail

-
Par , France Bleu Maine

Suite à l'accident du dimanche 4 août, l’autorail remplace la locomotive à vapeur sur la liaison régulière Beillé-Bonnétable du dimanche et des jours fériés. Les tarifs ont été revus à la baisse.

Cet autorail Billard reliait autrefois Saint-Calais à Mamers.
Cet autorail Billard reliait autrefois Saint-Calais à Mamers. © Radio France - Clémentine Sabrié

Beillé, France

Plus de tchou-tchou, ni de panache de vapeur à la Transvap, pour l'instant. L'association de tourisme ferroviaire a décidé de maintenir la ligne qui relie Beillé à Bonnétable. Pour remplacer la locomotive "Chéronne", accidentée dimanche 4 août, le groupe a choisi l'autorail Picasso. C'est un petit train à un compartiment qui date des années 1950. Il roule au fioul.

Plus de proximité entre les passagers et le conducteur

Bernard, bénévole depuis 1996, conduisait un autorail de ce type, mercredi 7 août. Le retraité apprécie cet engin, car il pilote dans le même compartiment que ses passagers. Les échanges émergent donc plus facilement. Bernard conduisait des locomotives à vapeur avant, mais il a arrêté "à cause de la chaleur", qu'il ne supportait plus.

Bernard conduit des autorails pour l'association Transvap depuis le milieu des années 1990. - Radio France
Bernard conduit des autorails pour l'association Transvap depuis le milieu des années 1990. © Radio France - Clémentine Sabrié

"La Chéronne" sera réparée après l'enquête pour savoir d'où venait la défaillance mécanique qui a provoqué l'accident. Elle n'a pas pu être remplacée par l'autre locomotive à vapeur de l'association, trop faible pour monter la côte jusqu'à Bonnétable. Sinon "il faudrait le faire avec une seule voiture", explique Bernard. Cela réduirait le nombre de places disponibles pour les passagers.

Des tarifs abaissés

Suite à ce changement, la Transvap a baissé le prix de son billet journalier du dimanche et des jours fériés. Le ticket adulte passe de seize à douze euros. Celui pour les enfants de quatre à douze ans, de huit à six euros.