Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La valse des panneaux a commencé après l'entrée en vigueur d'une mesure toujours aussi impopulaire

dimanche 1 juillet 2018 à 18:18 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Depuis ce dimanche 1er juillet, sur les routes à double sens sans séparateur central, la limitation de vitesse est passée de 90 à 80 km/h. Une mesure, voulue par le gouvernement, loin de faire l'unanimité auprès des Français.

Le passage à 80 km/h, une mesure toujours aussi impopulaire en Haute-Vienne
Le passage à 80 km/h, une mesure toujours aussi impopulaire en Haute-Vienne © Maxppp - Maury GOLINI

La valse des changements de panneaux a commencé. Depuis ce dimanche 1er juillet, la limitation de vitesse est passée de 90 à 80km/h, sur les routes à double sens, sans séparateur central. Ce dimanche, autour de Limoges, l'abaissement de la vitesse semble rester toujours aussi impopulaire, auprès des conducteurs. 

"Avec la chaleur, les grandes lignes droites, on perd en concentration. Je pense qu'il peut y avoir des risques d'endormissement au volant", estime cette conductrice haut-viennoise. La semaine, il est au volant de son camion. Ce chauffeur routier craint sa première journée de travail, après l'entrée en vigueur de cette mesure : "ce qui m'embête le plus, c'est que moi je suis réglé à 80. Le problème, c'est que sur les voitures, le compteur n'est pas forcément juste. Si le compteur affiche 80, vous roulez en fait à 75. Et malheureusement, on risque de vous pousser"

Une période d'adaptation

Les autorités ont prévu une période d'adaptation, au cours de laquelle les petits excès de vitesse (inférieurs à 10 km/h) commis par les automobilistes ne seront pas verbalisés. Au-delà de ce seuil de tolérance, l'excès de vitesse coûtera 1 point en moins sur le permis de conduire et 68 € d'amende.