Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La Véloire, la piste cyclable qui va amener des milliers de touristes dans le département

samedi 23 juin 2018 à 19:05 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le conseil départemental de la Loire a inauguré ce samedi la Véloire : 21 kilomètres de piste cyclable entre Roanne et la Saône-et-Loire, qui s'inscrivent dans un réseau européen. Entre 120 000 et 150 000 touristes par an sont attendus sur cet itinéraire.

La Véloire s'étire sur 21 kilomètres entre Roanne et Iguerande en Saône-et-Loire.
La Véloire s'étire sur 21 kilomètres entre Roanne et Iguerande en Saône-et-Loire. © Radio France - Noémie Philippot

Briennon, France

On peut désormais rouler à vélo entre Roanne et la Saône-et-Loire en toute sécurité, grâce à la Véloire. Le conseil départemental ligérien a inauguré ce samedi cette vélo route - voie verte fraîchement terminée. Un investissement de 4 522 500 euros, pour montrer l'engagement du département dans les modes de transports respectueux de l'environnement, et aussi pour attirer les touristes. 

Des aides européennes

Côté financement, le département a reçu des aides de l'Etat, de la région mais aussi de l'Union Européenne, parce que la Véloire s'inscrit dans un grand réseau européen de piste cyclable. Grâce à ce nouveau maillon, on peut rouler de Roanne jusqu'au Danube en restant sur ce type d'aménagement. 

Alors forcément, pour Georges Ziegler, le président du département, c'est un atout touristique indéniable : "C'est magnifique ! Cette Véloire permet de découvrir encore une facette de notre paysage, et ça permet de faire venir des touristes dans notre département. En rythme de croisière, nous attendons de 120 000 à 150 000 usagers à l'année." Des cyclotouristes qui dépensent entre 50 et 70 euros par jour de randonnée. 

La sénatrice Cécile Cukierman a testé ce nouvel itinéraire sur 15 kilomètres : "Ça doit inciter à avoir de plus en plus recours à ces modes doux. On peut circuler en toute sécurité, on se sent très bien. Si une sénatrice peut le faire, tout le monde peut le faire !" lâche-t-elle amusée.

Les élus départementaux ont testé l'itinéraire sur une portion de 15 kilomètres.  - Radio France
Les élus départementaux ont testé l'itinéraire sur une portion de 15 kilomètres. © Radio France - Noémie Philippot

A l'échelle locale, les cyclotouristes des clubs de Roanne et de Mably sont ravis : "Nous on est contents parce qu'au moins on peut rouler tranquillement, sans voitures !" explique Michel tout sourire.

C'est la première vélo route - voie verte ligérienne répertoriée au schéma nationale, sous le nom de V71. Alain Laurendon, premier vice-président au conseil départemental a porté ce projet, et il espère que ce n'est qu'un début : d'ici quelques années, la Véloire pourrait être prolongée jusqu'à Saint-Just-Saint-Rambert, puis encore un peu plus loin pour rallier la Haute-Loire.