Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Landes : bloqués près de six heures en pleine voie, les passagers d'un TGV arrivent à Paris au milieu de la nuit

Suite à une panne, des passagers sont restés bloqués plusieurs heures ce dimanche soir dans un TGV juste avant la gare de Dax, dans les Landes. Ils sont arrivés à destination avec 6h30 de retard.

Le TGV a été bloqué en pleine voie pendant 4h30.
Le TGV a été bloqué en pleine voie pendant 4h30. © Maxppp - Maxppp

Département Landes, France

Plus de 500 passagers ont été bloqués près de six heures dans un TGV juste avant Dax ce dimanche soir. Leur train s'est en effet arrêté entre Saint-Vincent-de-Tyrosse et Saint-Geours-de-Maremne et n'est plus jamais reparti. Les voyageurs devaient être à 22h04 à Paris-Montparnasse... Finalement, ils sont arrivés à 4h30 lundi matin, expliquent un passager qui se trouvait à bord.

Il y a eu un problème avec le pantographe, ce bras mécanique qui se trouve au-dessus du train et qui touche la caténaire. C'est donc lui qui permet au TGV d'être alimenté en électricité. Mais il a été endommagé, pour une raison encore inexpliquée. "On a entendu un gros 'boum'", décrit en effet l'un des voyageurs. Le train ne peut donc plus circuler.

Arrivée à 4h30 du matin, au lieu de 22h

Le TGV s'est arrêté en pleine voie entre Saint-Vincent-de-Tyrosse et Saint-Geours-de-Maremne, à peine une heure après son départ d'Hendaye à 17h24. Les 528 passagers sont donc condamnés à attendre pendant plusieurs heures dans le TGV, dans la chaleur et sans clim

"On nous a arrêtés en pleine voie, par la force des choses", décrit Thomas, un voyageur présent dans le train. "Nous étions confinés dans les rames, sans clim, donc il faisait un petit peu chaud. La décision a été prise, heureusement, de nous laisser sortir sur les voies, et on s'est tous retrouvés, étalés sur le ballast, jusqu'à minuit." Le stock de bouteilles d'eau qui se trouvait dans le train a rapidement été distribué et épuisé. Mais heureusement, les pompiers et les gendarmes apportent des packs d'eau.

Les voyageurs seront finalement évacués dans un autre TGV aux alentours de minuit. "On a fait la grande migration, de nuit, éclairés par des lampes allogènes amenées par la gendarmerie, pour avoir un second train, qui nous a permis de rejoindre Paris en quatre heures et demi, puisque nous avons également été ralentis par des travaux qui avaient lieu la nuit sur les voies ferrées", explique Thomas.

Nous étions confinés dans les rames, sans clim, donc il faisait un petit peu chaud. La décision a été prise, heureusement, de nous laisser sortir sur les voies, et on s'est tous retrouvés, étalés sur le ballast, jusqu'à minuit." — Thomas, un passager du TGV

Arès un arrêt à Bordeaux où on apportera aux passagers des bouteilles d'eau et des paniers-repas, le train arrivera finalement à 4h30 ce lundi matin, conclut Thomas. Le TGV suivant a lui aussi été perturbé du fait de cette panne. Les passagers de ce train sont arrivés à Paris vers 4h du matin.

La SNCF précise que tous les voyageurs seront intégralement remboursés. La ligne, elle, a été vérifiée dans la nuit, et le TGV en question est en cours de réparation.

Choix de la station

France Bleu