Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : la mairie de Sorde refuse qu'encore plus de camions traversent le village

-
Par , France Bleu Gascogne

La mairie de Sorde l'Abbaye a appris il y a début novembre que l'entreprise Daniel, spécialisée dans l'extraction de granulats, doit exploiter une nouvelle carrière à Carresse-Cassaber dans le 64 à la frontière avec le village landais. Les camions de la future carrière doivent passer par Sorde.

200 camions par jour traversent déjà la petite rue centrale de la commune.
200 camions par jour traversent déjà la petite rue centrale de la commune. © Radio France - Paul Ferrier

Le village refuse de voir passer encore plus de camion dans ses petites rues . La mairie de Sorde l'Abbaye est en colère car elle a appris il y a quelques jours que l'entreprise Daniel, spécialisée dans l'extraction et le concassage de granulats, doit exploiter une nouvelle carrière à Carresse- Cassaber dans les Pyrénées-Atlantiques, à la frontière avec le village landais. Les camions de la future carrière doivent passer par le village pour rejoindre l'autoroute. 

Au cœur du village de Sorde, juste avant d'arriver devant son abbaye du Xe siècle, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, la rue se rétrécie. Lorsqu'un camion arrive, il frôle les maisons. Et des camions, il en passe 200 par jour à Sorde. "On sent les maisons trembler", dit la première adjointe du village. 

C'est pour cela que la mairie de Sorde et sa maire Françoise Laborde contestent cette nouvelle carrière que va exploiter, à quelques kilomètres du village, coté Pyrénées-Atlantiques, l'entreprise Daniel, spécialisée dans l'extraction de granulats. Pour acheminer ses graviers tirés des bords du gave d'Oloron vers l'autoroute A63, les camions vont devoir emprunter des petits chemins ruraux appartenant à la commune de Sorde, non goudronnés, pour ensuite passer par le village et devant l'abbaye.  

"itinéraire acrobatique"

La mairie a bien proposé d'autres itinéraires, sans succès. Françoise Laborde, la maire du village, sait que ses pouvoirs sont limités pour empêcher que le projet aboutisse et aurait préféré que l'entreprise aux 70 millions d'euros de chiffre d'affaire attende 5 ans pour exploiter cette carrière.  Attendre qu'un nouvel échangeur soit construit à l'entrée du village par le concessionnaire autoroutier pour désengorger le flux de poids lourds. C'est en cours, l'enquête publique pour ce semi échangeur autoroutier a été lancée ce lundi 16 novembre. 

La mairie de Sorde n'est pas la seule opposante à ce nouveau projet de carrière. Plusieurs associations environnementales dont la Sepanso contestent aussi cette carrière et : "ce projet d'itinéraire acrobatique : le long d'un ruisseau classé Natura 2000".  Ces associations de défense de l'environnement qui ont d'ailleurs attaqué l'arrêté préfectoral autorisant l'exploitation de cette carrière devant le tribunal administratif.

Nous avons contacté l'entreprise Daniel pour avoir sa version de ce projet. Elle n'a pas souhaité s'exprimer sur ce dossier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess