Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le BHNS entre Saint-Aubin et Bordeaux n'est pas abandonné, les opposants ne s'avouent pas vaincus

-
Par , France Bleu Gironde

Malgré les retards accumulés en raison de décisions de justice défavorables, Bordeaux Métropole ne renonce pas au projet de bus nouvelle génération entre Saint-Aubin-de-Médoc et la gare Saint-Jean à Bordeaux. Mais les opposants, notamment dans le quartier bordelais de Saint-Seurin, ne désarment pas.

C'est ce modèle de BHNS qui devrait équiper la ligne Bordeaux/St-Aubin-de-Médoc
C'est ce modèle de BHNS qui devrait équiper la ligne Bordeaux/St-Aubin-de-Médoc © Radio France - Pauline Pennanec'h

Bordeaux, France

Le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) qui doit relier Saint-Aubin-de-Médoc à la gare Saint-Jean de Bordeaux, verra-t-il le jour ? Ce transport hybride, mi-bus mi-tramway, devait parcourir 21 kilomètres pour desservir, en des temps records, les communes du Haillan, de St-Médard-en-Jalles et le quartier Mériadeck à Bordeaux. A l'origine prévue en 2020, la liaison accumule les retards. Le dernier en date : la justice a confirmé en appel cet été l'annulation de la déclaration d'utilité publique du BHNS. Et les opposants, notamment l'association Bordeaux à cœur, ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. 

Bordeaux Métropole relance la procédure, les opposants préparent de nouveaux recours

Pour Bordeaux Métropole, qui s'attendait à ce camouflet en justice -qui suit l'avis rendu par le tribunal administratif en juillet 2018-, ça ne change rien, martèlent les élus, le président Patrick Bobet en tête. Pour ne pas perdre plus de temps, Bordeaux Métropole a relancé l'enquête publique dès mars, plusieurs mois avant le passage devant la cour administrative d'appel. Pour Patrick Bobet, l'utilité du BHNS n'est pas remise en cause. La décision de justice pointe surtout une défaillance dans la précision du dossier présenté, "un problème de concertation, qui sur certains petits points, n'a pas été d'une rigueur absolue." Le projet du BHNS est donc maintenu à l'identique.

Patrick Bobet : "Ce n'est pas un problème de fond ni de capacité"

Les opposants au BHNS, particulièrement l'association Bordeaux à cœur, ne comptent pas laisser la nouvelle procédure aller à son terme. C'est un recours de Bordeaux à cœur qui a amené la cour administrative d'appel à retoquer la déclaration d'utilité publique. La présidente de l'association n'exclut pas de nouveaux recours contre le projet : "on en a déposé quatre, on les a tous gagnés" remarque Françoise Basteau-Lacoste. Pour son association qui regroupe des riverains du quartier Saint-Seurin, le BHNS n'a aucun sens...et risquerait d'abîmer leur quartier. 

Il n'y aurait quasiment pas de gain de temps - Françoise Basteau-Lacoste

Le vieux quartier Saint-Seurin et ses rues étroites ne seraient pas faits pour ces bus nouvelle génération de 24 mètres de long, selon Françoise Basteau-Lacoste, qui craint des embouteillages quotidiens et des problèmes de sécurité, avec "au total 300 BHNS et 174 bus classiques par jour (...) ça fait un bus toutes les deux ou trois minutes."

La date de mise en service repoussée...et incertaine. 

Si Bordeaux Métropole ne repart pas tout à fait de zéro, puisque le tracé initialement prévu est conservé, une nouvelle déclaration d'utilité publique et les nouvelles concertations vont logiquement repousser la date de mise en service, certainement à 2023. Des recours devant la justice pourraient aussi entraîner des retards imprévus. Et les concertations menées par Bordeaux Métropole devront être plus poussées, au risque que le dossier soit de nouveau recalé par la justice. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu