Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le budget voiture des Français a (encore) augmenté en 2018

-
Par , France Bleu

Comme chaque année, l’Automobile Club Association (ACA) décortique les dépenses des automobilistes. Selon l'association, en 2018, le budget dédié au carburant et à l’entretien a explosé.

Le carburant fait exploser le budget des automobilistes
Le carburant fait exploser le budget des automobilistes © Maxppp - BERTRAND BECHARD

France

Ce n'est pas une grande surprise : posséder une voiture coûte cher. De plus en plus cher même. C'est un constat que fait tous les ans l'Automobile Club Association. Dans sa dernière étude sur le budget des automobilistes, les dépenses en 2018 ont encore dépassé le taux d'inflation. Si certains postes de dépenses sont restés stables, les taxes ont fait crever les budgets.

74 milliards d'euros de taxes payées par les usagers en 2018

L'association base son constat sur quatre modèles de voiture particulièrement parlants : la Peugeot 308 diesel, la Dacia Logan diesel, les Renault Clio essence et diesel, et la Toyota Prius hybride. Bonne nouvelle, sur tous ces modèles, les prix à l'achat et les valeurs de reprises sont restés stables, tout comme les tarifs des péages dont l'augmentation est restée faible (+1,36%) . Mais le reste du détail est loin d'être réjouissant.

La voiture reste chère et surtaxée, au point que l'ACA parle même depuis plusieurs années d'un "délire fiscal". 74 milliards d'euros de taxes ont été payées en 2018 par les usagers de la route dont 40 milliards pour les seuls carburants. 1/4 du budget des automobilistes est dédié au paiement des taxes. Une situation intenable selon l'association, en particulier pour les 70% des actifs qui l'utilise quotidiennement pour aller à leur travail.

Entretien, assurance mais surtout carburant

En 1 an, les dépenses d'entretien ont bondi de 3,4 à 3,8% selon les marques, à cause du montant des réparations toujours plus élevé à mesure que les voitures se remplissent d'électronique. Les primes d'assurance ont également augmenté de 2,5%. Pourtant, selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière, l'année 2018 a été la moins meurtrière de l'histoire sur les routes en France avec 3259 morts et -24,8% d'hospitalisés en moins qu'en 2017.

C'est au niveau des carburants que la facture est la plus douloureuse. L'effet des mesures en faveur des Gilets Jaunes n'auront pas duré longtemps, les prix sont repartis à la hausse ces derniers mois. En 2018, d'après les données de l'ACA, le budget carburant a augmenté de 9% pour les consommateurs de Super et de près de 17% pour les consommateurs de gazole.

Une situation qui conforte dans leur choix les adeptes du véhicule électrique qui, grâce aux subventions, voient le coût au kilomètre devenir comparable aux voitures thermiques les moins chères du marché. Et pour ceux qui n'ont pas les moyens d'un tel investissement, la location longue durée semble de plus en plus privilégiée, avec 3% des particuliers qui ne ressentent plus le besoin de posséder leur automobile.

Choix de la station

France Bleu