Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Puy-de-Dôme : Le circuit de Charade bientôt 100% électrique

mardi 27 novembre 2018 à 16:49 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Le circuit de Charade poursuit sa mutation et pourrait bien devenir le premier circuit 100 % électrique au monde. C'est, en tout cas, la volonté de son propriétaire, le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme. Une première étude a été révélée ce mardi.

On ne connaît pas encore les moyens alloués à cette mutation du circuit.
On ne connaît pas encore les moyens alloués à cette mutation du circuit. © Maxppp - MICHEL WASIELEWSKI

Charade, Royat, France

Nom de code : Charade Millenium. Un nom qui cache une volonté très ambitieuse : devenir le premier circuit qui fonctionne entièrement à l'électrique. Le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme a reçu ce mardi le rapport d'un cabinet d'experts. Conclusion : de nombreux travaux attendent le dernier circuit de montagne. 

Une structure juridique en partenariat-public-privé 

Ce projet d'envergure devrait faire basculer le circuit dans l'économie verte, et permettre, à terme, d'organiser des compétitions de sport automobile en voitures ou monoplaces électriques. 

La grande nouveauté sera l'introduction d'une technique d'induction sur la piste du circuit. Pour cela, des travaux de réfection totale de la piste vont être menés."On détruit la couche de finition qu'il y a actuellement. On intègre une bobine permettant de créer cette charge inductible. Et puis on ré-asphalte la piste pour avoir un bitume tout neuf" explique Romain Sellier, directeur de la course. 

Ce sera le premier circuit qui permettra de se charger par la route" - Jean-Patrick Teyssaire du bureau d'études missionné sur ce projet

La première phase d'investissement concernera également l'installation de panneaux photovoltaïques dans les stands, ainsi que de bornes de charge électrique dans les paddocks. "Ce sera le premier circuit qui permettra de se charger par la route" s'enthousiasme Jean-Patrick Teyssaire, fondateur de Planète-Verte-Conseil, bureau d'études missionné pour cette mutation.  

Pour l'instant, le projet n'a pas été chiffré. Seul chiffre annoncé : 600 000 euros vont être investis l'année prochaine pour démarrer les travaux. Le Conseil Départemental prévoit de confier la gestion à un partenariat public-privé, c'est-à dire qu'une structure juridique sera créée pour s'affranchir des contraintes, souvent pesantes, des politiques publiques. Cela permet aussi à des entreprises locales (Michelin, Enedis, Colas) de s'investir dans ce projet. 

"Il faut aller vite. Si on tergiverse, alors on risque de se faire doubler. Et ce projet perdra de son sens" estime Olivier Chambon, vice-président du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme. 

La Formule-e à Charade dans plusieurs années ?

Des séances de roulage pour particuliers en voiture électrique sont prévues dès l'année prochaine, ainsi que l'organisation d'un salon régional des mobilités de demain. L'Electric GT mais aussi la Formule E pourrait ainsi faire partie des compétitions sportives à Charade. "Quand la Formula E aura trouvé son public, il y a pas de raison qu'elle n’accède pas au circuit" explique Didier Malga, conseiller énergies nouvelles au circuit. "Pourquoi pas un Grand Prix ici, alors que nous sommes près d'une grande agglomération." Pour cela, il faudra améliorer les capacités hôtelières dans le secteur, un des objectifs à long terme du Département.