Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le débat public sur le RER du bassin minier est terminé

-
Par , France Bleu Nord

La réunion de clôture du débat public sur le projet de RER du bassin minier a eu lieu mercredi soir. Parmi les 10 000 habitants, élus et syndicats du Nord-pas-de-Calais qui ont participé aux quatre mois de discussion, des questions émergent sur le coût du chantier, le nom du réseau et l'emplacement des gares sur le parcours reliant Lille à Hénin-Beaumont en 21 minutes, à l'horizon 2030.

Un train RER - illustration
Un train RER - illustration © Maxppp

Relier hénin-beaumont à Lille en 20 minutes . C'est l'énorme projet porté par le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais : celui d'un RER vers le bassin minier qui soulagera les milliers de nordistes, coincés chaque jour sur les bouchons de l'autoroute A1, à l'horizon 2030. Ces quatre derniers mois a eu lieu le débat public, qui s'est conclu mercredi soir.  

Les 10 000 habitants, élus et syndicats de la région qui ont débattu approuvent l'idée d'une nouvelle desserte entre la métropole lilloise et le bassin minier tout en ayant quelques objections.

Il faut une nouvelle desserte ferrée

L'opinion est majoritairement pour une nouvelle desserte ferrée. En fait, les participants au débat proposent même d'élargir le tracé, vers Tournai, en Belgique, au Nord ; et vers Cambrai, au Sud . De mêm, tous les participants reconnaissent que la gare Lille Flandres est saturée.

Quelles gares sur le parcours ?

Mais que fait-on ? Doit-on aggrandir Lille Flandres ? Creuser une gare souterraine ? En créer une autre, Porte des Postes ? Doit-on créer une gare près de l'aéroport de Lesquin ? Faut-il créer une deuxième gare à Seclin ? Faut-il vraiment conserver celle de Carvin, très proche de Libercourt et qui ferait double usage ?La gare de Sainte Henriette, à Hénin-Beaumont soulève également de nombreuses questions : faut-il en créer une deuxième, comment la relier à celle qui existe déjà ? Quels accès depuis l'autoroute, quels parkings ? Une sortie vers le centre commercial à proximité ne risque-t-il pas de pénaliser les commerces du centre-ville ? 

"*Le rapport de la commission est consultatif* , explique Jacques Archimbaud* , qui l'a présidé, mais les pouvoirs publics ont plutôt intérêt à écouter les avis émis et à en tenir compte, pour éviter des mobilisations de type Notre-Dame-des-Landes*  [le chantier de l'aéroport nantais est toujours bloqué par la présence d'opposants sur le site]". 

Quel nom pour le réseau ? Et quel coût ?

REGL pour Réseau express Grand Lille : le nom prévu pour ce nouveau réseau ferré régional ne plaît pas. Et la question principale reste le coût de cet ambitieux projet, plus de deux milliards et demi d'euros. 

 

Choix de la station

France Bleu