Transports

Le défi "Deux mois sans ma voiture" a débuté à Dijon

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne dimanche 2 octobre 2016 à 15:34

La famille Biron est partie pour passer deux mois sans voitures!
La famille Biron est partie pour passer deux mois sans voitures! © Radio France - Thomas Nougaillon

Après Bordeaux et Niort en janvier dernier c'est au tour de Grenoble et Dijon de se lancer dans l'aventure "2 mois sans ma voiture"! Une initiative de la MAIF et du spécialiste de la location de voitures entre particuliers Koolicar.

Ce samedi premier octobre, les trente et quelques familles Dijonnaises sélectionnées, ont donc officiellement "abandonnées" leurs véhicules dans un parking sécurisé, le parking Heudelet. Ensuite elles ont symboliquement remis les clés de ces voitures dans les locaux de "l'assureur militant". En échange bien sûr elles vont bénéficier d'aides pour tester l'autopartage chez Mobigo, prendre le TER ou encore louer des vélos via "la Bécane à Jules" et bien sûr elles auront droit également à l'accès gratuit au réseau DIVIA. Le réseau de transport en commun bus et tramway de l'agglomération dijonnaise. DIVIA l'un des partenaires locaux de cette expérience qui prendra fin le 3 décembre prochain.

Pendant deux mois les volontaires vont pouvoir tester certains services comme l'autopartage - Radio France
Pendant deux mois les volontaires vont pouvoir tester certains services comme l'autopartage © Radio France - Thomas Nougaillon

Pendant deux mois, sur France Bleu Bourgogne, vous pourrez suivre l'une de ces familles, la famille Biron dont les parents et les six enfants vont tenter de devenir "des supers héros du déplacement". Nicolas Biron, 40 ans, travaille dans l'aéronautique et est amené à se déplacer assez souvent. Marie, 38 ans, est professeur des écoles à Beaune. En compagnie de leurs enfants Benjamin, Jérémie, Noémie, Paul, Elodie et Cécile qui ont entre 4 et 15 ans. Ils ont décidé de laisser leurs deux voitures, un Touran sept places et une vieille Volvo de 1998. Heureusement ils vivent près de la place Darcy en plein centre-ville de Dijon.

Ce défi tombe au bon moment pour cette famille qui depuis quelques années a des "envies de mobilité douces" et qui change sa manière de se déplacer pour également faire des économies. Pour la petite histoire sachez que la grand-mère de Nicolas, 84 ans, qui vit en Saone-et-Loire a peut-être influencé son petit-fils. Depuis quelques temps elle est inscrite sur Blablacar une plateforme de covoiturage sur internet!

"On avait déjà ce projet en tête en fait (...) mais on a toujours conservé les voitures parce qu'on en a toujours besoin pour aller faire les grosses courses, partir en week-end parce que de temps en temps quand il n'y a pas de train (...) donc maintenant on va faire autrement, c'est un peu le challenge."

— Nicolas Biron

"Pour les grosses courses j'ai vu qu'il y avait des systèmes de livraison donc on va essayer de se renseigner un peu plus (...) c'est l'occasion de jouer le jeu jusqu'au bout, de voir si on peut se débrouiller sans voiture ou pas, de découvrir aussi d'autres moyens pour se déplacer comme Koolicar qu'on ne connait pas du tout, on va voir si on va réussir notre pari."

— Marie Biron

Marie Biron et sa famille en route pour l'exploit! - Radio France
Marie Biron et sa famille en route pour l'exploit! © Radio France - Thomas Nougaillon
Un petit déjeuner était offert à tous les participants, ensuite des groupes de travail ont été organisés pour penser à sa future mobilité  - Radio France
Un petit déjeuner était offert à tous les participants, ensuite des groupes de travail ont été organisés pour penser à sa future mobilité © Radio France - Thomas Nougaillon

Un défi qui en tout cas a de quoi surprendre de la part de la Maif, qui est tout de même le 4ème assureur de voitures de Fance et qui est aussi premier assureur du secteur associatif. La Maif qui possède 3 millions de sociétaires en France, dont 26 mille en Côte-d'Or. La Côte-d'Or où 6.000 d'entre eux ont été contactés pour participer à cette opération à laquelle vont donc prendre part une trentaine de familles (contre cent pour Grenoble). Selon Hugues-Marie Cassard, responsable militant de la Maif à Dijon, "c'est un peu à contre courant de ce que l'on peut voir car sur le marché mondial. J'entendais récemment qu'il se vend de plus en plus de voitures, les chiffres sont impressionnants, mais on sait quand même que dans les années à venir en 2020, 2030, 2040 le transport va complétement changer, on sera plus sur de l'usage que sur de la propriété de véhicules et il va falloir s'adapter à ces changements (...) c'est que la Maif essaie de faire."

Hugues-Marie Cassard de la Maif de Dijon - Radio France
Hugues-Marie Cassard de la Maif de Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Durant ce défi, du 1er octobre au 3 décembre, les participants à cette opération "2 mois sans ma voiture", sont invités à témoigner, à raconter leur nouvelle vie (réussites, problèmes, astuces...) avec les organisateurs. Ils ont rendez-vous le 3 décembre prochain pour un bilan avec tous les participants. Pendant la durée de l'opération l'assureur prendra en charge les cotisations d'assurances des véhicules! Des véhicules qui coûtent chers, très chers, selon une responsable de Koolicar l'entretien d'une voiture représenterait 5000 euros par an alors qu'elle reste immobilisée 95% du temps!

Des groupes de trvail étaient organisés ce samedi dans les locaux de la Maif, le but, trouver des solutions pour se déplacer sans voiture - Radio France
Des groupes de trvail étaient organisés ce samedi dans les locaux de la Maif, le but, trouver des solutions pour se déplacer sans voiture © Radio France - Thomas Nougaillon