Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le dernier tronçon du Lien, au nord de Montpellier, va enfin être construit

-
Par , France Bleu Hérault

La cour d'appel de Marseille vient de donner raison au Département de l'Hérault en rejetant les requêtes portées par la commune de Grabels et le comité des riverains. Il n'y a plus de recours possible. La rocade nord promise depuis 30 ans va permettre de relier l'A9 à l'A750.

Une route en travaux
Une route en travaux © Maxppp -

Grabels, France

Le Lien (liaison intercantonale d'évitement nord) va enfin pouvoir être bouclé au nord de Montpellier. Cette rocade va permettre de relier les autoroutes A9 et A750 plus rapidement. La cour d'appel de Marseille a donné raison jeudi dernier au Département de l'Hérault en rejetant les requêtes portées par la commune de Grabels et le comité des riverains, condamnés à verser 2.000 euros chacun au Département.

Un vieux projet 

Le Lien, on en parle depuis les années 80. Trente-cinq kilomètres au total pour relier l'autoroute A9 à l'est de Montpellier à celle de l'ouest (A750). La première tranche a été livrée dans les années 90, la seconde à la fin des années 2000. C'est le dernier tronçon qui pose problème, et le passage entre Grabels et Combaillaux. Les riverains ne voulant pas d’une route trop près des maisons. 

Au fil des années, le Département a proposé plusieurs tracés, il y a eu des recours, la déclaration d'utilité publique a été annulée deux fois. En avril dernier le Conseil d'État  a rendu un arrêt favorable au projet et a renvoyé l'affaire devant la cour administrative d'appel de Marseille qui a donc tranché le 14 novembre.

Le président du Conseil départemental de l'Hérault s'en réjouit et se risque même à donner une date de mise en service : "Dans trois ans si tout va bien." Il n'y a pas d'ouvrage d'art complexe à réaliser, le tracé fait un peu moins de huit kilomètres de long, il passera donc sur la commune de Grabels et devrait être emprunté par 25.000 véhicules chaque jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu