Transports

Le disque de stationnement refait son apparition à Grenoble

Par Lionel Cariou, France Bleu Isère lundi 16 janvier 2017 à 16:42

A Grenoble, le disque de livraison est vert
A Grenoble, le disque de livraison est vert © Radio France - Lionel Cariou

Il n'avait pas complément disparu, mais il était sérieusement tombé en désuétude. Le disque de stationnement de notre enfance refait son apparition à Grenoble. Mais cette fois, il n'est plus bleu mais vert. Et il est réservé aux livreurs.

Depuis le premier janvier, les règles changent dans ce que la Métropole appelle désormais la "Zone de circulation restreinte" (ZCR, voir ci-dessous) - comprenez le centre-ville. D'abord, les véhicules de livraison les plus anciens n'ont plus le droit de cité : il s'agit des camions immatriculés avant le 1er octobre 2001 et les utilitaires antérieurs au 1er octobre 1997. Précisons que les commerçants non sédentaires, autrement dit ceux qui fréquentent les marchés, ne sont pas concernés par cette interdiction.

La Zone de circulation restreinte - Radio France
La Zone de circulation restreinte © Radio France - Lionel Cariou

Au total, seul 4% du parc des véhicules de livraison est concerné. L'agglomération Grenoble Alpes Métropole et le SMTC (Syndicat mixte des transports en commun) rappellent que les transports de marchandises représente 36% des émissions de particules fines et 47% des émissions d'oxyde d'azote. Cette interdiction représente la première phase d'un plan qui consiste à faire passer les flux de livraisons par deux centres de distribution urbaine (CDU). Ces CDU ont ensuite pour tâche de livrer la marchandise chez le client final, mais en utilisant des véhicules propres. Le premier CDU fonctionne déjà au MIN (Marché d'intérêt national) de Grenoble, mais il ne dispose que d'un seul véhicule... Le second CDU sera lui installé au sud de l'agglomération.

Disque vert pour les livreurs

Autre nouveauté qui s'applique aux 37 000 livraisons quotidiennes que compte l'agglomération grenobloise : le disque de stationnement. Les places barrés d'une croix jaunes sont souvent prises par des particuliers. Conséquence numéro 1 : les chauffeurs n'utilisent ces aires réservées que pour une livraison sur trois... Conséquence numéro 2 : ces livreurs sont parfois contraints de se garer en double file. Conséquence numéro 3 : les rues sont bloquées ! Sans compter les accidents. Désormais donc, les chauffeurs-livreurs doivent utiliser un disque spécial, de couleur verte, et valable 20 minutes. Ce disque gratuit, édité à 5 000 exemplaires par la Métro, est distribué par les fédérations de transport et les chambres consulaires.

Les véhicules qui se trouvent sur des aires de livraisons et qui n'ont pas de disque vert sont donc susceptible d'être verbalisés. Il existe une exception. Un particulier qui voudrait décharger ses courses chez lui peut le faire en se garant sur une place de livraison, si toutefois il reste moins de 20 minutes et qu'il utilise un disque... bleu, acheté chez un buraliste. Cette possibilité n'existe que quand le particulier a une livraison à effectuer.

200 000 certificats de qualité de l'air commandés à Grenoble

Concernant le grand public, le SMTC indique que 200 000 particuliers (et 474 000 entreprises) ont désormais passé commande d'un certificat Crit'Air. Ces certificats de qualité de l'air délivrés en fonction du véhicule et de la date de sa première immatriculation permettent de "trier" les véhicules pendant les épisodes de pollution aux particules fines. Selon le maire de Grenoble, Eric Piolle, ce certificat collé sur le pare-brise sera obligatoire, y compris en dehors des pics de pollution, à partir du mois de mars. Les automobilistes qui ne l'auront pas seront susceptibles de recevoir une amende.