Transports DOSSIER : LE + INFO

LE + INFO - Les trois idées reçues sur les transports scolaires en Côte-d'Or

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne lundi 20 mars 2017 à 12:09

David Demey est le président de la CLCV 21
David Demey est le président de la CLCV 21 © Radio France - Stéphane Parry

La gratuité des transports scolaires en Côte-d'Or est remise en cause. La présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté annonce une grande consultation en janvier 2018. Les familles pourraient être mise à contribution sous la forme de droits d'inscriptions. C'était le + INFO de ce lundi.

En annonçant que la gratuité des transports scolaires en Côte d'Or n'était pas figée dans le marbre, Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté a jeté un pavé dans la mare. Contrairement à l'Yonne, la Côte-d'Or est l'un des départements où les parents ne paient pas les transports scolaires. C'était un des engagements de François Sauvadet, le président du conseil départemental de Côte-d'Or. Sauf qu'en 2017, les transports scolaires passent sous compétence de la région. Et pour que tout le monde soit logé à la même enseigne, la présidente de la région envisage de faire payer des droits d'inscriptions aux familles.

Une pétition pour le maintien de la gratuité

L'argument avancé par la région, c'est de dire que beaucoup de familles inscrivent leurs enfants mais n'utilisent pas les bus Transco. Résultat, sur certaines lignes, les cars roulent presque à vide. Et le coût supporté par la collectivité est lourd : 30 millions d'euros. Le président du département de Côte-d'Or a lancé une pétition pour le maintien de la gratuité du transport scolaire. A ce jour (20 mars), cette pétition a recueilli 1300 signatures. Alertées, les associations d'usagers comme Au fil des Réseaux ou encore la CLCV demandent à la présidente de région de revenir sur sa décision.

Invité de France Bleu Bourgogne, David Demey, le président de la CLCV 21 (Consommation, Logement et Cadre de Vie) répond à trois idées reçues sur les transports scolaires en Côte-d'Or :

1 - Les transports scolaires coûtent chers à la collectivité

Vrai : pour transporter les écoliers, collégiens et lycéens, le département de Côte-d'Or dépense chaque année 30 millions d'euros. C'est une somme qui n'est pas négligeable dans le budget de fonctionnement du département. On peut faire des économies.

2 - Les transports scolaires ne sont pas à l'heure

Faux : en général, les bus du réseau Transco sont à l'heure sauf en cas d'intempéries.

3 - Beaucoup d'élèves inscrits ne prennent jamais les bus scolaires

Vrai et Faux : beaucoup non, mais il y en a. C'est l'argument avancé par la région pour responsabiliser les familles. Le meilleur moyen de lutter contre ce phénomène, c'est d'effectuer des contrôles.