Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le Loiret se prépare au changement de nom des carburants

lundi 8 octobre 2018 à 5:02 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Ça va sans doute nous surprendre la prochaine fois que nous ferons le plein ! Dès le 12 octobre, ne demandez plus du sans plomb 95 ou du diesel, il faudra dire "E5" ou "B7". Dans le Loiret, les stations essences et les automobilistes se préparent.

Dès le 12 octobre, ne demandez plus du sans plomb 95, mais du E5 !
Dès le 12 octobre, ne demandez plus du sans plomb 95, mais du E5 ! © Maxppp - Julio PELAEZ

Fleury-les-Aubrais, France

C'est une habitude profondément ancrée qu'il va falloir changer dès la fin de semaine. Il ne faudra plus dire "essence sans plomb 95" ou "diesel", mais E5 ou B7. Tous les noms des carburants changent, en application d'une directive européenne visant à harmoniser les affichages en Europe. Des formes simples vont aussi être mise en place pour s'y retrouver : rond pour l'essence, carré pour le diesel et losange pour le gaz.

Le mémo pour ne pas se tromper à la pompe. - Visactu
Le mémo pour ne pas se tromper à la pompe. © Visactu -

Certains clients sont d'ores et déjà un peu peu perturbé. Une Fleuryssoise détaille : "Pour les personnes âgées ça risque d'être compliqué. Ça risque de causer beaucoup de dégâts aux moteurs. Après je pense que s'il y a une affiche juste à côté avec écrit en gros, bien en vue, il n'y a pas de raison."

"Pour ma voiture c'est du B7 ! Il n'y a pas de raison de se tromper."

Cet autre client est en train de remplir le réservoir de sa Laguna. Il est serein : "Maintenant que je sais que pour ma voiture c'est du B7, il n'y a pas de raison de se tromper." un autre conductrice poursuit : "Si les prix n'augmentent pas trop, ça ira. C'est comme tout, on va s'y faire !"

"On ne peut plus nier qu'il faut migrer vers des carburants écologiquement responsables." - Francis Pousse

Du côté des professionnels, on se veut rassurant. Pour Francis Pousse, le président de la branche carburants du Comité National des Professionnels de l'Automobile, les consommateurs n'ont pas à s’inquiéter : "On ajoute ces nouveaux noms, mais les anciens resteront écrits."

Un peu de travail pour les pompistes

N'empêche que pour les salariés des stations-service, ce nouvel étiquetage représente une petite charge de travail supplémentaire. Ce pompiste s'occupe d'une station Avia à Fleury-les-Aubrais : "Pour le moment je pense que ce sera surtout de l'ordre économique. Chez nous c'est un peu ancien, il va falloir changer toutes les étiquettes. Ca va demander une petite séance de travail. Et puis il va falloir s'habituer à ces nouveaux noms, pour savoir ce que les gens veulent et bien les renseigner."

En plus de figurer sur les pompes, la nouvelle signalétique sera indiquée sur les réservoirs de tous les véhicules neufs vendus à partir de ce vendredi.

Réécoutez le reportage de Mathilde Bouquerel pour France Bleu Orléans