Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le maire d'Orléans Olivier Carré épinglé par la FNAUT

samedi 6 octobre 2018 à 6:32 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

La Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) tient son Congrès ce week-end à Bordeaux. L'occasion, pour l'association, de distribuer aux élus ses bons et ses mauvais points. Cette année, Olivier Carré, le maire d'Orléans, fait partie des nommés dans la catégorie "amendes".

La FNAUT (Fédération nationale des usagers des transports) a deux griefs, cette année, contre Olivier Carré : le pont George V et la ligne SNCF Orléans-Châteauneuf
La FNAUT (Fédération nationale des usagers des transports) a deux griefs, cette année, contre Olivier Carré : le pont George V et la ligne SNCF Orléans-Châteauneuf © Radio France - François Guéroult

Orléans, France

Chaque année, la FNAUT (Fédération nationale des usagers des transports) décerne symboliquement ses distinctions pour les élus et les collectivités locales, en raison de leur politique de transports. Il y a les tickets verts, les tickets rouges, les coups de chapeau, et les amendes : c'est dans cette dernière catégorie qu'apparaît cette année Olivier Carré, le maire d'Orléans.

Valse-hésitation sur le pont George V

Le principe de ces amendes, explique la FNAUT, "c'est d'épingler des élus ayant mis en oeuvre une politique nocive pour les usagers ou la collectivité" en terme de transports. En l'occurrence, l'association a 2 griefs contre Oliver Carré. Le premier concerne le pont George V, toujours si dangereux pour les vélos, et sur lequel le maire d'Orléans envisageait l'an passé de créer une piste cyclable en supprimant l'une des 2 voies du tramway, le tram aurait circulé de manière alternée sur une voie unique - cette idée a depuis été abandonnée, Olivier Carré évoque désormais une voire deux passerelles sur la Loire...

Le "non" au projet de ligne SNCF Orléans-Châteauneuf

L'autre reproche de la FNAUT concerne le projet de réouverture de la ligne ferroviaire Orléans-Châteauneuf-sur-Loire : le maire d'Orléans s'y est opposé, avec un vote défavorable du conseil municipal, pour "sauver quelques places de parking dans le quartier de la gare", commente l'association... Le vote a en tout cas contribué à affaiblir le projet, que la Région Centre Val-de-Loire a reporté aux calendes grecques, officiellement parce qu'il n'était plus possible de tenir les délais pour bénéficier de l'aide de l'Union européenne. François Bonneau, le président du conseil régional, en averti la Commission de Bruxelles, en juin dernier.

Dans cette catégorie "amendes" figure aussi Franck Reynier, le maire de Montélimar (dans la Drôme), et Pierre Castel, le maire de Quillan, une petite commune dans l'Aude.